Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

  • En direct : cinquante-quatre Français au nombre des victimes du vol Air Algérie

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Trois Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Sports

Andy Murray rejoint Novak Djokovic en finale

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/01/2011

Andy Murray s'est qualifié pour sa deuxième finale consécutive à l'Open d'Australie en s'imposant face à David Ferrer. Le Britannique retrouvera Novak Djokovic, vainqueur de l'édition 2008 et tombeur de Roger Federer en demi-finale.

AFP - Le Britannique Andy Murray, N.5 mondial, a lutté pour rejoindre le Serbe Novak Djokovic en finale de l'Open d'Australie, battant vendredi en demie l'Espagnol David Ferrer, N.7 mondial, 4-6, 7-6 (7/2), 6-1, 7-6 (7/2), au terme de 3 h 45 min d'un intense combat physique.

L'Ecossais se hisse pour la troisième fois en finale d'un tournoi du Grand Chelem, mais est toujours en quête d'un titre. L'an dernier, il avait buté sur un grand Roger Federer à Melbourne: le Suisse avait enlevé le trophée en trois sets secs 6-3, 6-4, 7-6 (13/11).

Murray retrouvera un adversaire qu'il connaît bien pour un match qui s'annonce palpitant, au vu de la qualité du tennis pratiqué cette quinzaine. Les deux joueurs sont nés à une semaine d'intervalle -Murray le 15 mai 1987, Djokovic le 22 mai 1987 - et se croisent depuis les tournois de jeunes.

Le Serbe est en tête dans le bilan de leurs confrontations (4-3) mais ils ne se sont pas affrontés depuis mars 2009 et Murray reste sur trois victoires, toutes sur dur. L'interrogation majeure porte sur la capacité de récupération de l'Ecossais après cette éprouvante demie, alors que Djokovic, vainqueur jeudi de Federer, a disposé d'un jour de plus de repos.

Vendredi soir, Murray a été contraint d'élever encore son niveau de jeu face à un David Ferrer extrêmement coriace.

Le Valencien, plutôt porté sur la terre battue, a encore montré qu'il était excellent sur dur aussi, surface sur laquelle il a conquis trois de ses dix titres.

Victorieux à Auckland au début du mois, il a poursuivi en se qualifiant pour la deuxième demie en Grand Chelem dans sa carrière, et a posé d'énormes problèmes à Murray.


Matraquage

Dans un match de très haute intensité physique, les deux protagonistes ont fait parler leur puissance, matraquant du fond du court dans des échanges parfois interminables.

A ce petit jeu, Murray craquait en premier. L'Ecossais commettait trois fois plus de fautes directes que Ferrer et devait abandonner la première manche.

Murray tremblait aussi au deuxième set, avec un taux de première balle en chute, sauf dans les moments importants. Deux fois le N.5 mondial faisait le break, deux fois l'Espagnol recollait.

Ferrer s'offrait même une balle de set, mais à l'image de tout son match, manquait de concrétiser. Les deux joueurs devaient se départager au tie break, dans lequel Murray, plus offensif, prenait vite le large.

Le Britannique continuait sur sa lancée au 3e set, avec un service retrouvé. Le Valencien, incapable de convertir ses balles de break (0/7), s'énervait, perdait en lucidité et malgré un petit baroud d'honneur, voyait la manche lui échapper totalement.

Au 4e set, distancé dès le premier jeu, Ferrer réagissait et recollait à 2-2, pour ne rien lâcher jusqu'au tie break. Là encore, Murray passait quelques accélérations payantes et se voyait récompensé du gain de la rencontre.
 

Première publication : 28/01/2011

  • OPEN D'AUSTRALIE

    Li Na devient la première Chinoise à atteindre une finale du Grand Chelem

    En savoir plus

  • OPEN D'AUSTRALIE

    Justine Henin met (encore) fin à sa carrière

    En savoir plus

  • OPEN D'AUSTRALIE

    Blessé, Nadal s'efface devant Ferrer en quarts de finale

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)