Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts, avec Nadine Labaki (partie 1)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

UNE SEMAINE DANS LE MONDE (PARTIE 1)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

UNE SEMAINE DANS LE MONDE (PARTIE 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Paris, capitale de l'art contemporain

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts (partie 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Calais, ville de toutes les tensions

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

"Kazakhgate" : un nouveau pavé dans la mare de Nicolas Sarkozy ?

En savoir plus

#ActuElles

Le sexe féminin : un enjeu politique ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Relance dans la zone euro : bientôt un accord sur l'investissement ?

En savoir plus

Afrique

L'Union africaine va nommer un "panel" de chefs d'État pour dénouer la crise

Vidéo par Aurore DUPUIS

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/01/2011

Le Conseil de paix et de sécurité de l'UA a annoncé qu'il révèlerait la composition de cette équipe de négociateurs "d'ici à 48 heures". Le panel sera composé de chefs d'État issus des cinq sous-régions du continent africain.

AFP - L'Union africaine (UA) a décidé vendredi de la mise en place d'un "panel" de chefs d'Etat sur la crise ivoirienne, dont les décisions seront rendues d'ici à un mois et seront "contraignantes" pour toutes les parties ivoiriennes, a constaté l'AFP.

"Nous avons décidé de mettre en place, sous l'autorité de l'UA, un panel de règlement de la crise" ivoirienne, a annoncé à la presse le président mauritanien, Mohamed Ould Abdelaziz, à l'issue d'une réunion du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l'UA.

Outre M. Abdelaziz, qui préside actuellement le CPS, étaient présents quatre chefs d'Etat: le Sud-Africain Jacob Zuma, le Nigérian Jonathan Goodluck, le Zimbabwéen Robert Mugabe et le Namibien Hifikepunye Pohamba.

"Ce panel rendra ses conclusions dans un délai qui ne dépassera pas un mois, et ses décisions seront contraignantes pour toutes les parties ivoiriennes", a expliqué le président mauritanien.

"La composition de ce panel sera arrêtée ultérieurement, d'ici 48 heures", a-t-il ajouté.

"Il aura la charge de trouver une solution qui respecte la démocratie et préserve la paix sociale. Il s'agit essentiellement d'élargir le cadre des négociations pour donner plus de chances à une solution pacifique", a-t-il souligné.

L'UA veut un face-à-face Gbagbo/Ouattara

Le panel sera composé de cinq chefs d'Etat issus de chacune des cinq régions d'Afrique, et sera dirigé par le président mauritanien, a précisé le porte-parole de la Commission de l'UA, Noureddine Mezni.

"Nous sommes face à un problème africain auquel nous tentons de trouver une solution africaine", a justifié le président Abdelaziz.

Cette réunion du CPS était l'une des rencontres préparatoires au 16e sommet de l'UA qui s'ouvre dimanche à Addis Abeba et rassemblera les présidents des 53 Etats membres. La crise ivoirienne en sera l'un des principaux thèmes.

Le médiateur de l'UA pour cette crise, le Premier ministre kényan Raila Odinga, ainsi que le président burkinabé Blaise Campaoré, ex-facilitateur entre les parties ivoiriennes, sont intervenus pendant la réunion.

Peu avant le début de la rencontre en fin d'après-midi, M. Odinga avait souhaité que le sommet envoie "un message fort et sans équivoque (qui est) que les deux parties doivent négocier face à face".

Des représentants de Ouattara et de Gbagbo à Addis Abeba

Aucun représentant de la Côte d'Ivoire n'était officiellement présent, le pays étant depuis le 9 décembre "suspendu de toute participation aux activités des organes de l'UA jusqu'à l'exercice effectif du pouvoir par le président démocratiquement élu Alassane Ouattara".

Alcide Djédjé, le ministre des Affaires étrangères du président sortant Laurent Gbagbo, pouvait cependant être vu dans les couloirs du centre de conférence de l'UA, en train de discuter avec les membres des délégations. Plusieurs sources diplomatiques ont fait état également de la présence depuis jeudi à Addis Abeba du ministre des Affaires étrangères de M. Ouatarra, Gervais Kakou.

Première publication : 29/01/2011

  • CÔTE D'IVOIRE

    Nouveau report en vue pour le procès des "barons" du cacao

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    Ouattara interdit les exportations de cacao pour déstabiliser Gbagbo

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    Le camp Gbagbo juge "inappropriée" la démission du gouverneur de la BCEAO

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)