Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

Des artisans dévorés par leur passsion

En savoir plus

FOCUS

Ebola : une campagne de vaccination redonne espoir à la Guinée

En savoir plus

FOCUS

Hacking et cybersécurité : la France face au terrorisme connecté

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Les lingots d'or cachés de Jean-Marie Le Pen

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

États-Unis : la légalisation attendue du mariage gay

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle au Burundi : le troisième mandat de la discorde

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Niger : une cinquantaine de soldats tués dans une attaque de Boko Haram

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le chômage poursuit sa hausse en mars

En savoir plus

DÉBAT

Tremblement de terre au Népal : l'aide humanitaire face au défi logistique

En savoir plus

La chronique de l’art de vivre à la française vous propose de découvrir les nouveautés en matière de décoration, de patrimoine, de mode de vie, de gastronomie, d’œnologie et d’architecture. Le samedi à 08h20.

LES ARTS DE VIVRE

LES ARTS DE VIVRE

Dernière modification : 09/02/2011

Philippe Tournaire, un joaillier monumental

Philippe Tournaire construit des édifices avec des pierres précieuses. Rencontre avec un joaillier hors norme qui a conquis la place Vendôme.

Nous sommes à Montbrison, près de Saint Etienne. Dans cette maison du centre-ville, l’atelier d’un créateur de bijoux unique en son genre. Des bagues et des pendentifs qui représentent des villes, des monastères, des monuments. Différentes architectures qui ont fait la réputation de Philippe Tournaire.

"Ça c’est inspiré de New York. Il y a une avenue, des rues parallèles, des immeubles qui existent réellement là-bas, que j’ai interprétés." Raconte le joaillier Philippe Tournaire.

New York, mais aussi, Paris et Moscou. Des architectures style chalet, traditionnelles chinoises, ou encore des palais dignes des Emirats arabes.

"Moi j’ai toujours été passionné d’Histoire. Et ce qui nous reste de l’Histoire c’est l’architecture, et j’ai toujours construit mes bijoux pierre par pierre." Explique Philippe Tournaire.

Une démarche à l’image de cet autodidacte qui, malgré des études en électronique, était quelque part prédestiné au métier de joaillier.

"J’ai toujours eu la passion de faire des bijoux, des objets, des petites sculptures. Et un jour cette passion est devenue plus forte que mon autre métier. J’avais 23 ans et je me suis installé à mon compte en tant que sculpteur sur métaux précieux. Au départ j’ai commencé seul ici. Et puis très vite il y a eu différents compagnons." Ajoute Philippe Tournaire.

Devant le succès de ses bijoux, Philippe Tournaire a depuis embauché et formé une vingtaine de personnes. Il y a ceux qui sertissent, mais aussi ceux qui conçoivent à partir d’une imagerie en 3D.

"Moi je pars d’un croquis qu’ensuite on dessine en volume avec une grande précision." Raconte Philippe Tournaire.

Par exemple, le Taj Mahal, que l’on retrouve ensuite sous la forme d’une bague, avec un souci impressionnant du détail.

"Les minarets extérieurs sont plus éloignés, mais on les a compactés pour que ça soit moins agressif. Il va y avoir des diamants qui vont symboliser la coupole. Il y a encore un gros travail de finition à faire dessus." Raconte Philippe Tournaire.

Une pièce qui lui a été commandée par un client indien. Philippe Tournaire a acquis une renommée internationale depuis qu’il a ouvert une boutique sur la célèbre Place Vendôme, à Paris, le sanctuaire des plus grands bijoutiers du monde.

"J’ai fait des rencontres avec des gens venant de l’étranger qui se sont intéressés à mes créations par hasard. Et c’est vrai qu’ils ne seraient jamais venus à Montbrison par hasard. Donc c’est un outil fabuleux." Raconte Philippe Tournaire.

Pour autant, Philippe ne quitterait sa région pour rien au monde. C’est ici, chez lui, à 5 minutes de la ville, qu’il vient se ressourcer. Il faut dire que sa maison rappelle étrangement l’architecture de ses fameux bijoux.

"Le fait qu’il y ait cette maison qui est du 14e siècle, il y a vraiment une atmosphère, on sent une âme. C’est une maison qui inspire. Il y a une espèce de plénitude." Conclut Philippe Tournaire.

Une des fiertés de Philippe Tournaire, c’est aussi d’avoir transmis la passion des bijoux à ses enfants. La succession familiale est sans doute assurée.

Adresse :
Tournaire
7, Place Vendôme
75001 Paris
Tel : 01 40 20 00 19
www.philippetournaire.com
 

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

19/12/2014 Gastronomie

L'art de la bûche

Chaque année, la magie de Noël opère aussi dans nos assiettes, notamment au moment du dessert. Chocolatiers et pâtissiers rivalisent de créativité avec des bûches de plus en plus...

En savoir plus

12/12/2014 Alcool

Single malt à la française

Cette année pour les fêtes, sur les tables ou sous le sapin, le whisky pourrait prendre plus de place que d'habitude. Si la France est le premier consommateur de whisky écossais...

En savoir plus

05/12/2014 Divertissement

Nouvelle ère de jeux

Comme les enfants, les adultes s'adonnent de plus en plus à des jeux en tout genre. On peut se divertir autour d'un jeu de société et faire travailler son imaginaire dans de...

En savoir plus

29/11/2014 Design

Le design sort du bois

Une nouvelle génération de designers s'associe à des menuisiers et des artisans pour revisiter le bois et souligner la beauté de ce matériau ancestral, en jouant la carte de la...

En savoir plus

22/11/2014 Gastronomie

Nouvelle culture fromagère

Le fromage affine sa réputation et pourrait bien devenir un produit noble. De nouveaux lieux et concepts pourraient bien changer nos habitudes, et permettent de découvrir ces...

En savoir plus