Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Evgeny Morozov, l'anti-conformiste du Web

En savoir plus

SUR LE NET

USA : la Toile au chevet d'une infirmière infectée par Ebola

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

START-UP : La tentation de l'étranger ?

En savoir plus

SUR LE NET

Data centers : un coût énergétique trop élevé

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Enseignement numérique : La francophonie à la traîne !

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Véronique Morali, présidente du Women's Forum et du directoire de Webedia

En savoir plus

Ukraine et Syrie: quelles gestions des crises?

En savoir plus

Virus Ebola et Budget français : psychose et combat diplomatique

En savoir plus

La chronique de l’art de vivre à la française vous propose de découvrir les nouveautés en matière de décoration, de patrimoine, de mode de vie, de gastronomie, d’œnologie et d’architecture. Le samedi à 08h20.

LES ARTS DE VIVRE

LES ARTS DE VIVRE

Dernière modification : 09/02/2011

Philippe Tournaire, un joaillier monumental

Philippe Tournaire construit des édifices avec des pierres précieuses. Rencontre avec un joaillier hors norme qui a conquis la place Vendôme.

Nous sommes à Montbrison, près de Saint Etienne. Dans cette maison du centre-ville, l’atelier d’un créateur de bijoux unique en son genre. Des bagues et des pendentifs qui représentent des villes, des monastères, des monuments. Différentes architectures qui ont fait la réputation de Philippe Tournaire.

"Ça c’est inspiré de New York. Il y a une avenue, des rues parallèles, des immeubles qui existent réellement là-bas, que j’ai interprétés." Raconte le joaillier Philippe Tournaire.

New York, mais aussi, Paris et Moscou. Des architectures style chalet, traditionnelles chinoises, ou encore des palais dignes des Emirats arabes.

"Moi j’ai toujours été passionné d’Histoire. Et ce qui nous reste de l’Histoire c’est l’architecture, et j’ai toujours construit mes bijoux pierre par pierre." Explique Philippe Tournaire.

Une démarche à l’image de cet autodidacte qui, malgré des études en électronique, était quelque part prédestiné au métier de joaillier.

"J’ai toujours eu la passion de faire des bijoux, des objets, des petites sculptures. Et un jour cette passion est devenue plus forte que mon autre métier. J’avais 23 ans et je me suis installé à mon compte en tant que sculpteur sur métaux précieux. Au départ j’ai commencé seul ici. Et puis très vite il y a eu différents compagnons." Ajoute Philippe Tournaire.

Devant le succès de ses bijoux, Philippe Tournaire a depuis embauché et formé une vingtaine de personnes. Il y a ceux qui sertissent, mais aussi ceux qui conçoivent à partir d’une imagerie en 3D.

"Moi je pars d’un croquis qu’ensuite on dessine en volume avec une grande précision." Raconte Philippe Tournaire.

Par exemple, le Taj Mahal, que l’on retrouve ensuite sous la forme d’une bague, avec un souci impressionnant du détail.

"Les minarets extérieurs sont plus éloignés, mais on les a compactés pour que ça soit moins agressif. Il va y avoir des diamants qui vont symboliser la coupole. Il y a encore un gros travail de finition à faire dessus." Raconte Philippe Tournaire.

Une pièce qui lui a été commandée par un client indien. Philippe Tournaire a acquis une renommée internationale depuis qu’il a ouvert une boutique sur la célèbre Place Vendôme, à Paris, le sanctuaire des plus grands bijoutiers du monde.

"J’ai fait des rencontres avec des gens venant de l’étranger qui se sont intéressés à mes créations par hasard. Et c’est vrai qu’ils ne seraient jamais venus à Montbrison par hasard. Donc c’est un outil fabuleux." Raconte Philippe Tournaire.

Pour autant, Philippe ne quitterait sa région pour rien au monde. C’est ici, chez lui, à 5 minutes de la ville, qu’il vient se ressourcer. Il faut dire que sa maison rappelle étrangement l’architecture de ses fameux bijoux.

"Le fait qu’il y ait cette maison qui est du 14e siècle, il y a vraiment une atmosphère, on sent une âme. C’est une maison qui inspire. Il y a une espèce de plénitude." Conclut Philippe Tournaire.

Une des fiertés de Philippe Tournaire, c’est aussi d’avoir transmis la passion des bijoux à ses enfants. La succession familiale est sans doute assurée.

Adresse :
Tournaire
7, Place Vendôme
75001 Paris
Tel : 01 40 20 00 19
www.philippetournaire.com
 

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

11/10/2014 Laïcité

La nouvelle "feel good" attitude

La morosité ambiante n'est pas une fatalité. Certains au contraire ont décidé coûte que coûte de manifester et transmettre leur joie de vivre. Une manière d'accéder à nouveau au...

En savoir plus

04/10/2014 bio

Les nouveaux épiciers de campagne

Les marchands ambulants se multiplient sur les routes de France. Ambassadeurs des produits locaux, ils investissent des zones désertées par les magasins spécialisés.

En savoir plus

27/09/2014 sport

Les sports oubliés dans le vent

Aujourd'hui des sports improbables reviennent sur le devant des terrains de jeu. Oubliées ou parfois issues de l'imaginaire, certaines pratiques inattendues trouvent de nombreux...

En savoir plus

13/09/2014 Gastronomie

Les nouveaux road trip

Antiquités ou flambants neufs, les bus deviennent le cadre d'événements culturels, gastronomiques et festifs. Si on connaissait les bus-discothèques, d’autres, une fois...

En savoir plus

20/09/2014 robotique

Le succès du high-tech "made in France"

Dans le secteur des hautes technologies, le label "made in France" se développe de plus en plus. Bien loin de la production de masse, des Français réinventent le style de nos...

En savoir plus