Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

Afrique

Les Nigériens aux urnes pour rétablir un régime civil

Vidéo par Claire BONNICHON , Carlotta RANIERI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/01/2011

Près d'un an après le coup d'État militaire du 18 février 2010 renversant le président Mamadou Tandja, le général Salou Djibo au pouvoir, qui n'est pas candidat, a donné lundi le coup d'envoi d'une présidentielle couplée à des législatives.

REUTERS - Sept millions de Nigériens sont appelés lundi à élire un nouveau président à l'occasion d'un scrutin censé redonner le pouvoir aux civils, mais qui pourrait donner lieu à des contestations en raison de problèmes d'organisation.

La junte militaire, qui a renversé il y a un an le président Mamadou Tandja pour l'empêcher de se maintenir au pouvoir au-delà de son mandat, a toutefois rejeté les appels à un report du vote. Elle a promis de céder le pouvoir aux civils d'ici avril, après un second tour probable en mars.

"Aujourd'hui, deux scrutins pour les électeurs"

Le chef de la junte, le général Salou Djibo, a évoqué son sentiment "de satisfaction et d'espoir" après avoir déposé son bulletin dans un bureau de vote de Niamey, la capitale.

"C'est un nouveau commencement pour le Niger, un départ qui permettra aux nouveaux dirigeants de se consacrer au développement", a déclaré le président du Conseil suprême pour la restauration de la démocratie.

Le Niger, pays producteur d'uranium mais l'un des plus pauvres du monde, est aux prises avec une activité croissante d'éléments armés d'Al Qaïda, qui ont enlevé ces cinq derniers mois sept Français, dont deux ont été tués.

Dix candidats

Dix candidats sont en lice, dont le vétéran d'opposition Mahamadou Issoufou, l'ancien Premier ministre Seini Oumarou, du MNSD (Mouvement national pour la société du développement), le parti de Tandja, et un autre ex-chef du gouvernement, Hama Amadou.

Six candidats, dont Oumarou, ont annoncé former une coalition censée renforcer les chances de victoire du MNSD et aussitôt dénoncée par leurs rivaux comme une initiative visant à en revenir à l'ère Tandja, actuellement en prison pour présumées malversations.

Les partis hostiles à Tandja sont sortis vainqueurs des élections municipales du 11 janvier, dont la junte a refusé de remettre en cause les résultats, en dépit de problèmes de logistique qui ont empêché de nombreux électeurs de voter.

Parmi les problèmes signalés avant le scrutin présidentiel, la commission électorale a déclaré au cours du week-end que des fausses cartes d'identité avaient été vendues avant le vote, sans en préciser le nombre.

La Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) a envoyé plusieurs centaines d'observateurs. L'Union européenne a également dépêché des émissaires, sauf dans le nord du pays en raison de la présence présumée des activistes d'Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).
 

Première publication : 31/01/2011

  • NIGER

    Les Nigériens se prononcent sur une nouvelle Constitution

    En savoir plus

  • NIGER

    Salou Djibo, le très discret tombeur de Mamadou Tandja

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)