Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex-président Habyarimana

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Google Glass lance la “première application de télékinésie”

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

Economie

Pour la première fois depuis près de 20 ans, BP enregistre une perte annuelle

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/02/2011

Le géant pétrolier britannique BP a enregistré une perte nette annuelle de 4,9 milliards de dollars en 2010, essentiellement dûe à la marée noire dans le Golfe du Mexique. Ce sont les premières pertes annuelles du groupe depuis 1992.

AFP - BP a mis fin mardi au gel de ses paiements de dividendes instauré dans la foulée de la marée noire du golfe du Mexique, bien qu'il ait essuyé l'an dernier sa première perte annuelle depuis près de vingt ans à cause du coût colossal engendré par cette catastrophe.

Le géant pétrolier britannique a indiqué dans un communiqué avoir essuyé une perte nette ajustée de 4,9 milliards de dollars en 2010, sa première perte annuelle depuis 1992, alors que sur l'exercice précédent, il avait engrangé un bénéfice correspondant de 13,96 milliards.

Cette perte spectaculaire est due au coût astronomique de la marée noire du golfe du Mexique, provoquée par l'explosion en avril d'une plateforme pétrolière exploitée par le groupe. La marée noire a coûté à BP 40,9 milliards de dollars l'an dernier, en incluant une provision supplémentaire d'un milliard comptabilisée au quatrième trimestre.

Mais cette perte annuelle n'a pas empêché le géant pétrolier, qui avait renoué avec les bénéfices dès le troisième trimestre 2010, après une perte record (près de 17 milliards de dollars, la perte trimestrielle la plus élevée jamais subie par une entreprise britannique) sur les trois mois précédents, d'augmenter fortement ses profits fin 2010.

Il a dégagé un bénéfice net ajusté de 4,61 milliards de dollars au quatrième trimestre, en hausse de 34% par rapport à un an plus tôt, et un bénéfice net part du groupe en progression de 30% à 5,57 milliards, pour chiffre d'affaires en augmentation de 12,3% à 79,7 milliards.

C'est toutefois moins que prévu par les analystes, qui tablaient sur un bénéfice ajusté d'environ 4,9 milliards.

Le groupe pétrolier a par ailleurs décidé, comme le prévoyaient les analystes, de reprendre le versement de dividendes à ses actionnaires, avec un paiement de 7 cents américains par action au titre du quatrième trimestre.

BP n'avait plus payé aucun dividende à ses actionnaires depuis juin dernier, sous la pression du gouvernement américain, qui voulait qu'il consacre ses bénéfices à réparer les conséquences de la marée noire.

La suspension de cette manne, qui représentait une partie importante des revenus de nombreux épargnants et retraités britanniques, avait soulevé à l'époque un tollé au Royaume-Uni.

Enfin, BP a annoncé une restructuration de ses activités dans l'aval (raffinage et commercialisation de carburant) aux Etats-Unis. Il compte réduire de moitié ses capacités de raffinage dans le pays, ce qui passera par la vente de ses raffineries de Texas City, au Texas, et de Carson, en Californie.

Il en est propriétaire depuis l'acquisition des groupes américains Amoco en 1998 et Arco en 2000, qui avaient fait du Britannique le premier producteur de pétrole et de gaz des Etats-Unis.

En cédant Texas City, la plus grande raffinerie du groupe, et l'une des plus grandes des Etats-Unis, BP va se défaire d'un souvenir encombrant. Ce gigantesque complexe, qui traite près d'un demi-million de barils de pétrole brut chaque jour, avait été le théâtre en 2005 d'une explosion qui avait fait 15 morts et 170 blessés, et endommagé fortement la réputation du groupe en matière de sécurité.

Première publication : 01/02/2011

  • ÉTATS-UNIS

    Sept mois après la marée noire, l'administration Obama porte plainte contre BP

    En savoir plus

  • PÉTROLE

    BP repasse dans le vert, mais digère encore la marée noire

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)