Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Au Zimbabwe, le spectre de la crise économique plane toujours

En savoir plus

Asie - pacifique

Après les inondations, un violent cyclone menace l'Australie

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/02/2011

Après avoir subi les inondations, l'État du Queensland, dans le nord-est du pays, redoute l'arrivée du cyclone Yasi avec des vents soufflant jusqu'à 280 km/h. La police procède à des évacuations forcées dans les zones menacées.

REUTERS - Des milliers d'habitants et de touristes ont été évacués mardi des côtes situées dans le nord-est de l'Australie à l'approche d'un puissant cyclone susceptible de menacer les régions récemment inondées dans l'Etat du Queensland.
 
Le cyclone Yasi pourrait atteindre le pays jeudi matin avec des vents soufflant jusqu'à 280 km/h, soit des vitesses comparables à celles de l'ouragan Katrina qui a dévasté en 2005 la Nouvelle-Orléans aux Etats-Unis.
 
"Il s'agit d'un cyclone énorme et potentiellement meurtrier", a déclaré Anna Bligh, chef du gouvernement du Queensland.

Elle a précisé que Yasi gagnait en force et en vitesse à son approche de l'Australie en provenance de la mer de Corail et que des bourrasques pourraient se faire sentir dès mercredi matin.
 
Alimenté par une puissante mousson, le cyclone se déplace sur un front de 650 km. Il devrait conserver une intensité destructrice longtemps après son arrivée sur la côte et pourrait même atteindre des villes telles que Mt Isa, située quasiment un millier de kilomètres à l'intérieur des terres.
 
Plus de 400.000 personnes vivent le long de la trajectoire prévue du cyclone, notamment dans les villes de Cairns, Townsville et Mackay, qui sont aussi des sites touristiques réputés le long des récifs de la Grande Barrière.

Évacuations forcées

 
Des mines, des liaisons ferroviaires et des ports d'exportation de charbon ont été fermés. Un tiers de la récolte australienne de sucre est aussi menacé.
 
Le Queensland a déjà été frappé en décembre et en janvier par d'importantes inondations qui ont fait 35 morts.
 
"C'est une belle journée aujourd'hui mais tous les touristes sont maintenant partis et nous nous préparons à l'arrivée du cyclone", a déclaré à Reuters Elvira Montgomery, une habitante de Mission Beach.
 
"On nous annonce une marée de quatre mètres de haut et tout pourrait bien se retrouver sous les eaux", a-t-elle ajouté.
 
Un avion militaire C-130 a permis l'évacuation de l'hôpital de Cairns. Des vols commerciaux supplémentaires ont été prévus pour faire face à l'afflux attendu d'habitants et de touristes.

La police a été autorisée à procéder à des évacuations forcées dans les zones menacées.
 
"Ce n'est pas un système qui va toucher la côte puis rapidement d'éteindre", a prévenu Gordon Banks, l'un des responsables des prévisions au sein des services météorologiques australiens.
 
"Ce système pourrait pénétrer très profondément dans le nord du Queensland en tant que cyclone tropical majeur accompagné de vents dévastateurs et de très importantes précipitations", a-t-il ajouté.

 

Première publication : 01/02/2011

  • AUSTRALIE

    Les précipitations diluviennes provoquent maintenant des inondations dans le sud

    En savoir plus

  • INTEMPÉRIES

    Qu'est-ce que La Niña ?

    En savoir plus

  • AUSTRALIE

    Le Queensland redoute une nouvelle montée des eaux

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)