Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Et si la gauche assouplissait les 35 heures?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'aime l'entreprise"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

  • Contre-offensive des pro-russes à l'Est, Kiev en appelle à l'Otan

    En savoir plus

  • La mère de Steven Sotloff implore le "calife" de l’EI d’épargner son fils

    En savoir plus

  • Macron prêt à autoriser "toutes les entreprises" à déroger aux 35 heures

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

Economie

"Speak-to-tweet" et autres solutions de contournement du trou noir numérique

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 01/02/2011

Hosni Moubarak a beau avoir réussi à couper l'Égypte de l'Internet, Google et Twitter ont pris le parti des manifestants. Les deux géants ont mis en place un système permettant de poster des messages sur le réseau de microblogging.

Les internautes égyptiens viennent de recevoir des soutiens de poids. Twitter et Google ont mis en place, lundi soir, un système permettant de continuer à communiquer en 140 caractères malgré le vide numérique dans lequel est plongé l’Égypte.

La solution proposée par les deux géants de l’Internet s’appelle "speak-

to-tweet" [parler pour Twitter, NDLR] et permet de publier des mises à jour sur le célèbre site de microblogging en laissant un message oral sur un répondeur téléphonique. Le service est gratuit et Google a mis à disposition des internautes trois numéros téléphoniques internationaux (aux Etats-Unis : +16504194196, en Italie : +390662207294, à Bahrein : +97316199855).

La nouvelle tombe d’autant mieux pour les Égyptiens que la journée de mardi est qualifié de charnière pour le mouvement de contestation au régime du président Hosni Moubarak. Les manifestants espèrent en effet rassembler un million de personnes au Caïre et autant à Alexandrie.

Un exemple de message laissé sur un répondeur mis en place par Google

De son côté, le pouvoir tente au maximum de restreindre l’accès au réseau. Lundi soir à 20h30, Noor, le dernier fournisseur d’accès à Internet qui permettait encore de se connecter à Internet a cessé de fonctionner selon la société américaine de veille informatique Renesys. L’Égypte s’est donc réveillée mardi coupé à 100% du monde 2.0.

Le morse et le téléphone pour contourner le silence

Une omerta numérique qui n’a pour l’instant pas empêché les internautes les mieux informés de continuer à utiliser l’Internet et surtout à inonder Twitter de messages sur la situation en Égypte. Comment ? En utilisant la bonne vieille connexion par modem téléphonique. Certes le débit est moins rapide qu’avec les accès par ADSL ou par câble, mais il est largement suffisant pour lancer quelques 140 caractères au monde. Il suffit à un Egyptien de composer, via un modem, le numéro de téléphone de quelques fournisseurs d’accès (FAI) à l’étranger pour pouvoir accéder au Web. Il existe une liste en ligne des numéros à composer pour pouvoir se connecter à l'Internet de cette façon. 

Le morse et les messages radio semblent également être utilisés par les Égyptiens. Le site des activistes Internet We Rebuild retranscrit ainsi les messages entendus sur différentes fréquences de radios amateurs.

L'analyse du nombre de Tweets envoyés depuis l'Égypte
Source: Sysomos.com

La mobilisation des bonnes volontés internationales pour relayer les messages des internautes égyptiens s’expliquent notamment par le recours massif aux réseaux sociaux dont ils ont fait preuve. Confirmation avec la société canadienne de veille des réseaux sociaux Sysomos qui a analysé les deux dernières semaines de présence des Égyptiens sur Twitter. Entre le 16 et le 23 janvier, Sysomos a recensé 122 319 "gazouillis" d’internautes égyptiens. Entre le 24 et le 30 janvier, ce sont 1 317 233 messages qui ont été postés sur le service de microblogging.

Première publication : 01/02/2011

  • ÉGYPTE

    Retour sur les événements de mardi

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Les touristes français seront rapatriés avant la fin de la semaine

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    L'Égypte s'apprête à vivre une journée de mobilisation massive

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)