Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Amnesty dénonce les violences faites aux femmes en Égypte

En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Maintenant, fais tes prières" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

Asie - pacifique

Le cyclone Yasi s'abat sur le nord-est de l'Australie

©

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/02/2011

Considéré comme l'un des plus puissants cyclones que l'Australie ait jamais connu, Yasi a frappé les côtes du nord-est du pays. Tous les habitants vivant sur la trajectoire prévue du cyclone se sont terrés chez eux ou dans des abris.

REUTERS - Le cyclone Yasi, l'un des plus puissants jamais enregistrés, a frappé la côte
nord-est de l'Australie dans la nuit de mercredi à jeudi, commençant à déraciner des arbres et à endommager des maisons.

Accompagné de vents soufflant jusqu'à 300 km/h, il s'estabattu sur un front de plusieurs centaines de kilomètres. L'oeil du cyclone a atteint la côte aux alentours de minuit près de la station balnéaire de Mission Beach.

La police n'a recensé aucun décès dans l'immédiat mais les communications ont été coupées avec certains secteurs. Aucun dégât majeur n'a été signalé pour l'instant.

Les mines, les voies ferrées, les ports ont été fermés. Les autorités ont prévenu que Yasi pourrait pénétrer loin à l'intérieur des terres et infliger de nouveaux dégâts aux zones
récemments dévastées par d'importantes inondations dans l'Etat du Queensland.

Formation du cyclone Yasi

Tous les habitants vivant le long de la trajectoire prévue du cyclone se sont barricadés chez eux ou dans des abris. Des dizaines de milliers de personnes ont été évacuées.

"On dirait qu'un train est en train de passer au-dessus de la maison", a rapporté une habitante de la ville d'Innisfail, Hayley Leonard, interrogée par la chaîne de télévision Seven Network. "On entend les arbres craquer dehors", a-t-elle ajouté, réfugiée dans un abri sous sa maison.

Plus vaste que l'Italie

Anna Bligh, chef du gouvernement du Queensland, a déclaré avant que le cyclone ne touche terre que Yasi était d'une puissance inédite. "Je ne vais pas édulcorer les faits. Nous allons vivre 24 heures difficiles (...) Ce cyclone n'estcomparable à rien de ce que notre pays a dû affronter par le passé", a-t-elle ajouté.

Classé en catégorie cinq, la plus élevée, lorsqu'il a atteint la côte, Yasi a été comparé à l'ouragan Katrina qui a dévasté en 2005 La Nouvelle-Orléans aux Etats-Unis. Il a désormais été rétrogradé en catégorie trois.

Plus de 400.000 personnes sont menacées dans la trajectoire prévue du cyclone, notamment dans les villes de Cairns, Townsville et Mackay.

Sur des images satellite, on peut constater que Yasi couvre une surface supérieure à celle de l'Italie.

Des ingénieurs ont prévenu qu'il pourrait même arracher les toits des maisons conçues pour résister aux cyclones.

Environ 150.000 logements sont privés d'électricité.

Anna Bligh a prévenu que le cyclone pourrait rester sur le Queensland pendant trois jours en faiblissant progressivement.

Une vague de neuf mètres a été signalée mercredi au large de la côte de l'Etat, a-t-elle dit. Ces vagues géantes constituent la principale crainte des autorités.

Les services météorologiques ont signalé qu'une vague supérieure de deux mètres à la hauteur habituelle de la marée avait inondé une partie de la côte mais des reporters ont rapporté qu'il n'y avait pour l'instant rien de grave.

Première publication : 02/02/2011

  • AUSTRALIE

    Les Australiens se terrent chez eux à l'approche du cyclone Yasi

    En savoir plus

  • INTEMPÉRIES

    Après les inondations, un violent cyclone menace l'Australie

    En savoir plus

  • INTEMPÉRIES

    Le cyclone Tomas occasionne de nombreux dégâts sur les îles Fidji

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)