Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison blanche

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

Economie

La France et l'Allemagne veulent un "pacte de convergence" économique

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/02/2011

La chancelière allemande Angela Merkel et le président français Nicolas Sarkozy ont demandé au président de l'UE Herman Van Rompuy de mettre au point, d'ici deux mois, un "pacte de convergence" économique renforcé entre Etats européens.

AFP - La chancelière allemande Angela Merkel et le président français Nicolas Sarkozy ont proposé vendredi la réunion d'un sommet de la zone euro en mars pour préparer la mise au point d'un "pacte de convergence" économique renforcé entre Etats européens.

"Nous allons présenter le détail de ce que nous voulons voir adopter au mois de mars au cours d'un sommet de la zone euro (...) de façon à ce que l'ensemble des observateurs du monde entier comprennent que l'ensemble des économies européennes va dans le bon sens avec le souci de la compétitivité", a déclaré M. Sarkozy, en marge d'un sommet de l'UE à Bruxelles.

"Nous avons demandé (au président de l'Union européenne Hermann) Van Rompuy de mener des consultations avec les autres Etats en vue de pouvoir prendre une décision au sommet de fin mars de l'Union européenne sur le sujet", a renchéri Mme Merkel devant la presse.

"Cela veut dire que nous devrons au préalable nous mettre d'accord au sein de la zone euro", a-t-elle précisé.

"Nous allons exposer ceci à nos partenaires et nous aurons les décisions au mois de mars prochain, d'abord dans un sommet de la zone euro, puis un Conseil européen" réunissant les 27 pays de toute l'UE, a ajouté M. Sarkozy.

"Nous voulons renforcer la compétitivité de l'Europe et de son économie, nous voulons faire converger les différentes économies européennes", a-t-il insisté, "c'est donc une intégration plus forte de la politique économique au service d'un objectif: renforcer la compétitivité de nos économies".

Première publication : 04/02/2011

COMMENTAIRE(S)