Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Crimes de guerre"

En savoir plus

MODE

La haute couture, de l’art au business

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité : colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la Défense camerounais

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le F-35 grand absent de Farnborough

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Collectif"

En savoir plus

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

  • En direct : le défilé du 14-Juillet sur les Champs-Élysées

    En savoir plus

  • EN IMAGES : les meilleurs moments du Mondial

    En savoir plus

  • Scènes de liesse à Berlin, tristesse et violences à Buenos Aires

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien entaché de heurts

    En savoir plus

  • La délicate opération de renflouement du Costa Concordia a commencé

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : le Français Paul Pogba élu meilleur jeune joueur

    En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

Amériques

Les autorités requièrent une peine de 20 ans contre l'"espion" américain Alan Gross

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/02/2011

La Havane compte requérir une peine de 20 ans d'emprisonnement contre l'Américain Alan Gross. Ce dernier avait été arrêté en décembre 2009 à Cuba pour "espionnage", ce que les Etats-Unis considèrent comme une "injustice".

AFP - Les autorités cubaines ont annoncé vendredi qu'elles allaient requérir 20 ans de prison contre l'Américain Alan Gross, arrêté en décembre 2009 à Cuba pour "espionnage", ce que les Etats-Unis considèrent comme une "injustice".

"Le procureur va demander une peine de 20 ans de privation de liberté. La date du procès sera fixée rapidement", affirme le communiqué des autorités cubaines publié par l'édition sur internet du quotidien officiel Granma.

L'Américain va être jugé pour "atteinte à l'indépendance ou à l'intégrité territoriale de l'Etat" cubain, ajoute le communiqué.

L'information a été "transmise par voie diplomatique au gouvernement des Etats-Unis qui ont également été informés que ses représentants consulaires, la famille de M. Gross et ses avocats pourraient participer au procès", ajoute le communiqué cubain.

Gross, 61 ans, a été arrêté le 3 décembre 2009 à Cuba alors que, selon les autorités, il procédait à la distribution de "matériels de communication sophistiqués" à des opposants.

La Maison Blanche a condamné vendredi la décision de Cuba, estimant que cela "aggravait l'injustice" dont Gross a déjà souffert. Il "a été injustement emprisonné et privé de sa liberté au cours des 14 derniers mois", a indiqué le porte-parole de la Maison Blanche Robert Gibbs.

Selon Washington, Alan Gross est un employé d'une entreprise sous-traitante du département d'Etat, Development Alternatives, qui cherchait à aider la communauté juive de Cuba à communiquer avec l'extérieur, à l'aide de téléphones portables et d'ordinateurs.

Les Etats-Unis "déplorent" la réquisition, a indiqué vendredi le département d'Etat.

"Nous déplorons l'annonce du gouvernement cubain selon laquelle les procureurs cubains vont demander une peine de 20 ans de prison contre M. Gross", a indiqué un porte-parole du département d'Etat, Charles Luoma-Overstreet.

Les autorités cubaines ont autorisé le 13 janvier une délégation du Département d'Etat à rendre visite au prisonnier américain. Son épouse Judy avait également obtenu un droit de visite en juillet 2010.

Un haut responsable du Département d'Etat avait alors rappelé que Washington demandait la libération immédiate d'Alan Gross pour des raisons humanitaires, mais qu'en cas de procès, Washington espérait que Gross pourrait purger sa peine dans son pays.

Son épouse, Judy Gross, a déclaré à l'AFP qu'elle allait passer le week-end à examiner les possibles conséquences pour elle et sa famille. "J'essaie de digérer moi aussi la nouvelle", a-t-elle dit, sans faire plus de commentaires.

L'arrestation d'Alan Gross avait mis un coup d'arrêt au réchauffement des relations entre Cuba et les Etats-Unis amorcé après l'élection de Barack Obama à la présidence.

Washington a souligné qu'aucune avancée significative dans un rapprochement entre les deux pays, qui n'entretiennent plus de relations diplomatiques depuis 1961, ne pourrait intervenir tant qu'Alan Gross ne serait pas libéré.

Cuba réclame de son côté avec insistance la libération de cinq Cubains emprisonnés depuis 1998 aux Etats-Unis après avoir été condamnés à de lourdes peines pour espionnage et que les autorités cubaines considèrent commes des "héros de la lutte antiterroriste".

Première publication : 05/02/2011

Comments

COMMENTAIRE(S)