Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

SUR LE NET

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Ajax Amsterdam - PSG en direct

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

Economie

Le Fonds mondial de lutte contre le sida renforce ses mesures anti-corruption

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/02/2011

Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme va renforcer ses contrôles financiers. Fin janvier, son directeur, Michel Kazatchkine (photo), avait promis la mise en place d'une politique de "tolérance zéro".

AFP - Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme a annoncé vendredi qu'il renforçait ses contrôles financiers après que Berlin ait récemment annoncé la suspension d'un versement en raison d'accusations de corruption.

Dans un communiqué, le Fonds mondial indique qu'il prend une "série de mesures destinées à renforcer ses protections financières et à mieux lui permettre de déceler les cas de fraude et de malversation touchant ses subventions".

Il va notamment augmenter le nombre d’employés chargés de la gestion financière et mettre sur pied un "groupe de haut niveau composé d’experts internationaux chargés d’examiner les systèmes mis en place et de veiller à ce que les mesures destinées à prévenir la fraude soient parmi les plus solides du monde".

En décembre, le Fonds avait annoncé que 34 millions de dollars avaient été détournés dans quatre pays africains, Djibouti, le Mali, la Mauritanie et la Zambie.

En réaction, le 22 janvier, le gouvernement suédois cité par la presse locale avait assuré qu'il cesserait de verser sa contribution de quelque 167 millions d'euros au Fonds tant que ce dernier ne mettrait pas en oeuvre "plus de mesures pratiques pour lutter contre le problème".

Deux jours après, le directeur Michel Kazatchkine avait indiqué aux journalistes à Genève avoir eu "l'assurance que la Suède contribuerait et accroîtrait sa contribution au Fonds" et avait souligné que le Fonds pratiquait la "tolérance zéro" face à la corruption.

Le Fonds a pris des mesures "immédiates" afin de récupérer l'argent, avait-t-il ajouté, précisant que les mesures prises, qui concernent également la Côte d'Ivoire et la Papouasie-Nouvelle-Guinée, visent aussi à prévenir de nouvelles dérives.

Ce qui n'a pas empêché l'Allemagne, troisième plus important contributeur au Fonds, d'annoncer le 26 janvier qu'il suspendait le versement de ses 200 millions d'euros par an.

A ce jour, le Fonds mondial a engagé 21,7 milliards de dollars US dans 150 pays pour

Première publication : 05/02/2011

COMMENTAIRE(S)