Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Afrique

Paris annonce avoir suspendu ses ventes d'armes à l'Égypte

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/02/2011

Depuis le début du mouvement de contestation contre le régime de Hosni Moubarak le 25 janvier, la France n'exporte plus d'armes et de matériels de maintien de l'ordre à destination de l'Égypte, a affirmé Matignon.

AFP - La France a suspendu il y a une dizaine de jours, au début du mouvement de contestation anti-Moubarak en Egypte, les ventes d'armes et de matériels de maintien de l'ordre à destination de ce pays, a indiqué samedi Matignon.

Sur le matériel de guerre, la décision, qui dépend de Matignon, "a été prise lors d'une réunion ad hoc le 27 janvier et signifiée le 28 aux services concernés", a expliqué à l'AFP l'entourage du Premier ministre François Fillon, confirmant une information du Monde.fr.

Concernant les matériels de maintien de l'ordre, "les autorisations d'exportation de produits explosifs, dont les grenades lacrymogènes, sont de la responsabilité des douanes. Celles-ci les ont suspendues le 25 janvier", a précisé cette même source.

L'Egypte connaît depuis le 25 janvier un mouvement de contestation sans précédent contre le président Hosni Moubarak, au pouvoir depuis près de 30 ans.

Cette révolte, qui a donné lieu à de violents affrontements entre pro- et anti-Moubarak, a fait au moins 300 morts, selon un bilan de l'Organisation des Nations unies non confirmé par d'autres sources. Le ministère de la Santé a fait état de 5.000 blessés depuis le 28 janvier.

Le gouvernement français a récemment été interpellé par l'opposition socialiste sur la poursuite d'exportation de produits explosifs en Tunisie après le début de la "Révolution du Jasmin" dans ce pays, fin 2010-début 2011.

Répondant à un courrier du chef de file des députés socialistes, Jean-Marc Ayrault, le Premier ministre François Fillon avait reconnu que la France avait bien autorisé l'exportation de produits explosifs en Tunisie en novembre 2010 et janvier 2011, juste avant le départ du président Ben Ali sous la pression de la rue, mais que ces exportations n'avaient pas eu lieu.

En décembre 2010 et janvier, il n'y a eu "aucune livraison de matériel de guerre" aux autorités tunisiennes, avait noté François Fillon, rappelant que l'exportation de tels matériels était soumise au feu vert d'une commission sous l'autorité de Matignon.

Concernant les exportations de produits explosifs, "deux autorisations" ont été délivrées le 8 novembre 2010 et "deux autres" le 12 janvier 2011" après avis des ministères concernés (Intérieur, Défense, Affaires étrangères), avait enchaîné le Premier ministre.

"Mais aucune de ces autorisations n'a donné lieu à une exportation", avait-il relevé. Il avait confirmé que les douanes avaient bloqué l'exportation vers la Tunisie de grenades lacrymogènes" à l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle le 14 janvier, soit le jour même de la fuite du président tunisien.


 

Première publication : 05/02/2011

  • FRANCE-ÉGYPTE

    Sarkozy condamne fermement "les atteintes au droit de la presse"

    En savoir plus

  • UNION AFRICAINE

    Nicolas Sarkozy affirme se tenir "aux côtés des peuples tunisien et égyptien"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Nicolas Sarkozy fait son mea culpa sur la révolution tunisienne

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)