Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Asie - pacifique

La marine indienne fait 52 prisonniers après un raid sur un bateau de pirates

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/02/2011

La marine indienne a interpellé plus d'une cinquantaine de personnes à bord d'un bateau de pirates, a indiqué le ministère de la Défense. Le navire arraisonné est un bateau de pêche thaïlandais capturé six mois plus tôt au large de la Somalie.

AFP - La marine indienne et les garde-côtes ont arrêté plus de 50 personnes à bord d'un navire de pirates, au terme d'échanges de tirs dimanche dans l'Océan indien, a indiqué le ministère indien de la Défense.

"Il y avait 52 personnes au total", a déclaré à l'AFP un porte-parole du ministère de la Défense, M. Nambiar, qui n'a cependant pas précisé la nationalité des personnes arrêtées ou le nombre exact de pirates parmi elles.

Les arrestations ont eu lieu sur un bateau de pêche thaïlandais, capturé il y a six mois au large des côtes somaliennes et qui sert vraisemblablement de base aux pirates pour lancer leurs attaques contre des navires, selon le ministère.

La police de Bombay va interroger les personnes arrêtées dès leur arrivée dans cette ville portuaire.

La marine et les garde-côtes indiens ont été envoyés à la poursuite de pirates après qu'un bateau battant pavillon grec avait indiqué avoir été attaqué à 100 milles marins à l'ouest de Kavaratti, au large de l'Etat indien du Kerala (sud-ouest).

Les bateaux indiens ont pris en chasse deux embarcations légères et rapides, qui les ont amenés au navire servant de base aux pirates, selon le communiqué.

"Les échanges de coups de feu ont été brefs mais décisifs. Les pirates ont vite perdu l'envie de lutter et hissé le drapeau blanc pour se rendre", a ajouté le ministère.

"Un groupe de pirates et de membres d'équipage détenus en otage sur le bateau ont été embarqués", a-t-il précisé.

La Somalie est connue pour être une base de pirates qui écument le Golfe d'Aden et l'océan Indien, de plus en plus loin de leurs côtes, s'emparant de navires qu'ils retiennent avec leurs équipages pour exiger des rançons.
 

Première publication : 06/02/2011

  • DROIT

    La France adapte sa législation pour lutter contre la piraterie en mer

    En savoir plus

  • SOMALIE

    Des pirates libèrent deux otages britanniques après plus d'un an de détention

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)