Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Radical"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • MH17 : jour de deuil aux Pays-Bas, Washington évoque une "erreur" de tir

    En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

FRANCE

François Fillon juge "excessive" la fronde des magistrats

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/02/2011

Le Premier ministre est venu confirmer la position du président de la République qui avait critiqué "dysfonctionnements" dans l'affaire Laetitia. La colère des magistrats provoquée par ces propos est "excessive", estime-t-il.

AFP - Le Premier ministre François Fillon a qualifié de "réaction excessive" le mouvement de protestation des magistrats à la suite des propos de Nicolas Sarkozy sur l'affaire du meurtre de Laetitia, et les a appelés "à la responsabilité", lundi après une réunion à Matignon.

"Les magistrats de l'ensemble du pays (...) ont décidé un mouvement de protestation de plusieurs jours conduisant à la suspension du cours de la justice au-delà des urgences. Leur réaction est excessive. Je crains qu'elle ne puisse pas être comprise des Français", a déclaré le Premier ministre.

Il s'exprimait à Matignon après s'être entretenu pendant une heure avec les ministres de la Justice, Michel Mercier, et de l'Intérieur, Brice Hortefeux.

"Les Français nous observent avec espérance mais aussi avec inquiétude et anxiété parce que la violence les traumatise. Ils ne peuvent pas comprendre et ils ne peuvent pas accepter de voir leurs institutions se diviser", a-t-il dit.

Revenant sur le "crime atroce" de Pornic (Loire-Atlantique), le chef du gouvernement a rappelé que "le principal suspect (...) était connu de la justice et des forces de l'ordre. Il avait passé de longues années en détention et, à sa sortie, il était prévu qu'il soit suivi par un service de probation".

"Il ne l'a pas été, c'est un dysfonctionnement", a-t-il proclamé.

Jeudi dernier, le président de la République avait affirmé que des "dysfonctionnements graves" des services de police et de justice avaient permis la remise en liberté sans suivi de Tony Meilhon, principal suspect du meurtre de Laetitia Perrais à Pornic, promettant des sanctions.

Ces propos ont suscité un tollé immédiat chez les magistrats.

Des reports d'audience ont été décidés dans une quinzaine de tribunaux, avant une mobilisation nationale jeudi. Des centaines de magistrats se sont rassemblés en outre lundi dans toute la France pour exprimer leur colère.

François Fillon a défendu les prises de position du chef de l'Etat.

"Ce crime a bouleversé les Français et je veux dire qu'il était du devoir du président de s'en faire l'écho avec coeur", a souligné le Premier ministre.

 

Première publication : 07/02/2011

  • FRANCE

    La fronde des magistrats prend de l'ampleur

    En savoir plus

  • JUSTICE

    Magistrats et policiers en colère contre les "sanctions" promises par Sarkozy

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le ministre de la Justice prend fait et cause pour les magistrats

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)