Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Transition floue au Burkina Faso

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burkina Faso: Compaoré victime de son entêtement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Drame de Sivens : retour sur l'affaire Rémi Fraisse

En savoir plus

TECH 24

La high tech peut-elle venir à bout du virus Ebola ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Les tests de résistance des banques sont-ils fiables ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'amendement "dividendes" qui fâche les PME

En savoir plus

#ActuElles

Au Pakistan, des femmes se mettent aux "métiers d’hommes"

En savoir plus

REPORTERS

États-Unis – Mexique : la frontière de tous les dangers

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des Arts du couturier Elie Saab

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 07/02/2011

Les manifestants égyptiens rendent hommage à leurs martyrs

Les Égyptiens rendent hommage sur la toile aux martyrs de la révolte populaire. Des opposants gabonais appellent le président Ali Bongo à quitter le pouvoir. Et la mairie de Paris diffuse en ligne des milliers de données publiques.

Hommages aux martyrs égyptiens

Des pages Facebook pour honorer la mémoire d’Ahmed Basuney, professeur de 31 ans, d’Hussein Taha, étudiant de 18 ans, ou encore de Yasser Shoieb, tailleur de 27 ans. Le Web rend hommage aux manifestants tués depuis le début de la révolte égyptienne alors que les leaders du mouvement avaient appelé, dimanche, à une « journée des martyrs ».

Ce site publie ainsi les photos et les noms de dizaines d’Égyptiens morts au cours des deux dernières semaines, en rappelant les circonstances qui ont entouré le décès de ces manifestants dont la plupart ont été tués par balles.

Une liste de victimes de la répression que les internautes sont invités à compléter sur ce document ouvert aux contributions publiques. Un tableur sur lequel est recensé, pour l’heure, une cinquantaine de noms.

De son côté, l’ONU évoque, elle, plusieurs centaines de morts depuis le début des manifestations. Cette chanson, composée par le musicien Hany Adel, revient sur leur combat et leur rend hommage. Un morceau illustré par ce clip diffusé sur les sites de partage.

Mais l’icône des manifestations qui secouent l’Egypte reste néanmoins Khaled Said. Ce jeune homme de 28 ans a été battu à mort par des policiers d’Alexandrie en juin dernier après avoir diffusé sur Internet cette vidéo montrant deux officiers se partager de la drogue après un coup de filet. Il était alors devenu le symbole de la brutalité du régime et son décès avait provoqué, notamment sur le Web, un vaste mouvement de contestation qui a été relancé au lendemain de la révolution tunisienne.

 

Tensions au Gabon

Au Gabon, la contestation du régime du président Ali Bongo prend de l’ampleur depuis que l’opposant André Mba Obame s’est autoproclamé président du pays le 25 janvier dernier. Ce dernier multiplie en effet depuis plusieurs jours les appels à la mobilisation de ses partisans pour pousser l’actuel chef de l’Etat à quitter le pouvoir. Une mobilisation largement relayée sur la toile.

Plusieurs vidéos de rassemblements organisés par les supporters d’Obame circulent ainsi sur les sites de partage. Des manifestations qui ont réuni des milliers de protestataires demandant plus de liberté et de démocratie au Gabon comme ici à Bitam, dans le nord du pays.

Mais ces rassemblements ont parfois tourné à l’émeute comme on peut le voir sur ces images filmées à Libreville où des contestataires en colère ont incendié plusieurs voitures. Et signe que la situation est particulièrement tendue, de nombreux affrontements ont également éclaté entre protestataires et forces de l’ordre en marge de ces manifestations.

Une situation qui fait craindre le pire à Camarade, l’auteur de ce post sur le site Koaci.com. Il affirme que les violences au Gabon prennent en effet des proportions inquiétantes et pourraient plonger le pays dans le chaos. Mais il appelle néanmoins ses compatriotes à poursuivre la mobilisation tout en évitant de faire usage de la force pour ne pas légitimer la répression du camp Bongo.

En attendant, les opposants peuvent désormais compter sur le soutien d’une partie de la communauté gabonaise résidant à l’étranger. Plusieurs dizaines de partisans d’André Obame se sont en effet réunis samedi à Paris pour marquer leur solidarité avec les contestataires et réclamer au plus vite le départ d’Ali Bongo.

Une contestation qui se déroule dans les rues mais aussi sur le web et notamment sur Twitter. Les fils #revogab et #alidegage ont ainsi été créés par des opposants de Bongo et permettent de suivre en temps réel l’évolution de la situation sur place.

 

Open data Paris

La ville lumière à l’heure de l’open-data. Dans un effort de transparence, Paris a en effet commencé à diffuser ses données publiques sur Internet. Les résultats électoraux, la liste des parcs et des jardins municipaux ou encore les collections numériques des musées et des bibliothèques de la capitale française… Toutes ces informations sont désormais disponibles en libre accès sur la toile.

 

Healcam

Healcam se présente comme le Chatroulette de la médecine. Mais sur ce site, la discussion n’est pas engagée avec un anonyme de manière tout à fait aléatoire. Diabète, cancer ou allergies, après avoir sélectionné la maladie dont vous souffrez, ce service vous met en effet en relation avec une personne atteinte de la même pathologie. Une manière de se partager des informations sur les traitements appropriés tout en brisant le sentiment d’isolement généré par la maladie.

 

Vidéo du jour

Battre le record du monde du nombre de crayons mis dans une bouche : c’est le défi improbable qu’a relevé Dinesh Shivnath Upadhyaya, un habitant de Bombay en Inde. Le jeune homme est en effet le nouveau détenteur du record mondial de cette spécialité avec pas moins de 92 crayons tenus en bouche en même temps. Une performance impressionnante dont l’intérêt reste toutefois plus que limité…
 

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

30/10/2014 Réseaux sociaux

Une vidéo dénonce le harcèlement de rue à New York

Au sommaire de cette édition : une vidéo dénonce le harcèlement de rue subi par les femmes à New York; des supermarchés américains provoquent la polémique à l’approche...

En savoir plus

29/10/2014 Réseaux sociaux

Hongrie : les internautes défendent leurs droits

Au sommaire de cette édition : la Toile hongroise dénonce la mise en place d’une taxe Internet; les internautes canadiens apportent leur soutien à la communauté musulmane du...

En savoir plus

28/10/2014 Réseaux sociaux

La Toile réagit à la réélection de Dilma Rousseff

Au sommaire de cette édition : la Toile réagit à la réélection de Dilma Rousseff à la tête du Brésil; des chameaux maltraités en Chine indignent les internautes; et un homme se...

En savoir plus

25/10/2014 Réseaux sociaux

Le numérique africain à la croisée des chemins

L’Afrique nouvel eldorado du numérique. Un faible taux de pénétration, d’importants problèmes d’accès à l’électricité mais des projets innovants et des infrastructures en...

En savoir plus

27/10/2014 Réseaux sociaux

Les habitants d'Ottawa chérissent leur ville en ligne

Au sommaire de cette édition: les habitants d’Ottawa expriment leur fierté de vivre dans la capitale canadienne; les internautes espagnols dénoncent l’augmentation du coût des...

En savoir plus