Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

En savoir plus

SUR LE NET

Opération ratée de la police de New York sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sean Lennon dans les pas de son père

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : peine de mort et réglementation

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Michel Platini : "pas sûr que le PSG respecte le fair play financier"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Les "manoeuvres tactiques" de Mahmoud Abbas

En savoir plus

DÉBAT

Plan d'économies de Valls : la France sur la voie de la stabilité ? (partie 2)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le retour de Wade à Dakar : la polémique enfle

En savoir plus

  • Accord Hamas-Fatah : Israël suspend les négociations de paix

    En savoir plus

  • De la guerre civile aux portes de Paris, parcours de réfugiées syriennes

    En savoir plus

  • En direct : Moscou lance des manœuvres militaires à la frontière ukrainienne

    En savoir plus

  • Présidentielle syrienne : deux candidats face à Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

    En savoir plus

  • Abdoulaye Wade bloqué au Maroc, confusion sur son retour à Dakar

    En savoir plus

  • Les dessous des résultats record d’Apple

    En savoir plus

  • Ségolène Royal dément avoir interdit les décolletés dans son ministère

    En savoir plus

  • Impression 3D : dix maisons construites en 24 heures à Shanghaï

    En savoir plus

  • Premières pistes pour mettre fin au conflit entre VTC et taxis

    En savoir plus

  • Le rappeur Rohff mis en examen et incarcéré pour violences

    En savoir plus

  • Au Caire, le voile de la discorde

    En savoir plus

  • Le patron de la F1 Bernie Ecclestone jugé pour corruption

    En savoir plus

  • Au moins trois médecins américains tués dans un hôpital de Kaboul

    En savoir plus

  • Les îles Senkaku "couvertes" par le traité de défense américano-japonais

    En savoir plus

  • Platini doute que le PSG respecte le fair-play financier

    En savoir plus

  • Le président colombien rétablit le maire de Bogota dans ses fonctions

    En savoir plus

  • Le projet ferroviaire du grand Tunis remis sur les rails

    En savoir plus

  • RD Congo : plus de 50 morts dans un accident de train

    En savoir plus

Afrique

Le procès de l'ex-président libérien Charles Taylor ajourné

©

Vidéo par Nicolas GERMAIN

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/02/2011

Le procès de l'ex-président libérien Charles Taylor, qui comparaît notamment pour crimes contre l'Humanité en Sierra Leone, a été ajourné à vendredi. Depuis mercredi, Taylor et son avocat boycottent l'audience de l'accusation.

AFP - Le procès de l'ancien président du Liberia Charles Taylor, accusé de crimes de guerre et crimes contre l'humanité en Sierra Leone, a été ajourné à vendredi suite au boycott mercredi par l'accusé et son avocat de l'audience prévue pour la plaidoirie.

"Nous avons décidé hier de ne pas coopérer à ce procès tant que les juges ne seront pas prêts à accepter" un document reprenant les arguments de la défense, a déclaré aux journalistes Courtenay Griffiths, l'avocat de M. Taylor.

"il faudra encore attendre quelques semaines"

En l'absence de l'accusé et de son avocat, la présidente Teresa Doherty a décidé d'ajourner le procès à vendredi, mais M. Griffiths a de son côté assuré que ni lui ni son client ne seraient présents à cette audience.

M. Griffiths avait quitté mardi matin la salle d'audience du Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL) à Leidschendam, près de La Haye, refusant d'assister au réquisitoire de l'accusation pour protester contre la décision des juges de ne pas accepter le dépôt du document final de la défense.

L'avocat avait annoncé qu'il ne prononcerait pas sa plaidoirie tant que l'appel qu'il a interjeté contre la décision des juges n'aurait pas été examiné.

Après une pause à la mi-journée mardi, M. Taylor n'était pas revenu dans le box mais la présidente avait décidé de poursuivre l'audience.

L'ancien président du Liberia, 62 ans, est accusé d'avoir fourni armes et munitions en échange de diamants aux rebelles du Front révolutionnaire uni (RUF) durant la guerre civile en Sierra Leone (1991-2001), qui avait fait 120.000 morts. Le jugement est attendu mi-2011.

Le procès de Charles Taylor, premier chef d'Etat africain poursuivi par la justice internationale, s'était ouvert en janvier 2008 aux Pays-Bas, où il a été délocalisé pour des raisons de sécurité. Le procès se tient depuis 2009 à Leidschendam, dans la banlieue de La Haye.

Première publication : 09/02/2011

  • JUSTICE

    L'ex-président libérien Charles Taylor boycotte son procès

    En savoir plus

  • PROCÈS TAYLOR

    Un ex-responsable de la fondation Mandela inculpé pour possession illégale de diamants

    En savoir plus

  • PROCÈS TAYLOR

    L'avocat de Taylor rejette les accusations de Carole White

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)