Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : "sur la piste de l'égorgeur"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dette argentine : la réplique de la justice américaine

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Louis : la mort en 15 secondes

En savoir plus

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

  • Le "convoi humanitaire" russe est passé en territoire ukrainien

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Duel Manaudou-Gilot sur 100 m, point d’orgue de l'Euro-2014 des Bleus

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

Amériques

Rousseff préfère le F-18 de Boeing au Rafale français de Dassault

Vidéo par Sandrina GOMES

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/02/2011

Si l'ex-président Lula montrait un intérêt pour le Rafale de Dassault dans le cadre de l'appel d'offres portant sur la livraison d'avions de chasse à l'armée brésilienne, son successeur Dilma Rousseff pencherait davantage pour le F-18 de Boeing.

REUTERS - La présidente du Brésil Dilma Rousseff juge que le F-18 de Boeing <BA.N> est le meilleur des trois appareils finalistes pour l'appel d'offres portant sur la livraison d'avions de chasse à l'armée de l'air brésilienne, a-t-on appris mardi de sources proches du dossier.

La question a été soulevée lundi lors d'une rencontre entre la dirigeante brésilienne et Timothy Geithner, le secrétaire américain au Trésor, ont dit les sources à Reuters.

"rien n'est joué"

L'avionneur américain est en compétition avec le Rafale du français Dassault <AVMD.PA> et le Gripen du suédois Saab <SAABb.ST>.

Luiz Inacio Lula da Silva, prédécesseur de Dilma Rousseff , a quitté la présidence du pays le 1er janvier sans avoir mis un point final au dossier, lui laissant la responsabilité du choix définitif. Il avait à plusieurs reprise fait part de sa préférence pour le Rafale en dépit des réticences de l'armée de l'air brésilienne.

La nouvelle présidente brésilienne a elle décidé de revoir le dossier depuis le début et n'a pas de préférence particulière pour le moment, a dit une source gouvernementale.

Les propos de Dilma Rousseff laissent entendre que sa préférence va à l'américain, même si la présidente brésilienne entend faire pression sur les groupes en lice pour qu'ils améliorent leur offre.

Selon les sources de Reuters, Dilma Rousseff souhaite notamment que le choix de l'avionneur s'accompagne d'un transfert de technologies militaires sensibles vers le Brésil.

Des considérations diplomatiques pourraient aussi entrer en jeu, Dilma Rousseff semblant pencher vers une amélioration des relations avec Washington, qui s'étaient détériorées dans les dernières années de la présidence Lula.

Joint par Reuters, un porte-parole de la présidence a refusé de commenter ces informations.

Première publication : 09/02/2011

  • BRÉSIL

    Lula laisse le soin à Dilma Rousseff de se prononcer sur l'achat du Rafale

    En savoir plus

  • WIKILEAKS

    Paris serait prêt à transférer la technologie du Rafale au Brésil

    En savoir plus

  • WIKILEAKS

    Le roi de Bahreïn aurait critiqué le Rafale, l’avion de combat français

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)