Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

Les défis diplomatiques de John Kerry

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Se battre pour les cendres pour étouffer la braise"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les peoples et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

FOCUS

États-Unis : les prisons californiennes surpeuplées

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Russie sanctionnée

En savoir plus

DÉBAT

Moscou sanctionnée par l'UE : Poutine peut-il plier ?

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • BNP Paribas subit une perte record après l'amende américaine

    En savoir plus

  • L'Argentine de nouveau en défaut de paiement

    En savoir plus

  • Ces politiques qui ne jurent plus que par Jean Jaurès...

    En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

  • "Accuser la Serbie du déclenchement de la guerre est absurde"

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • Journée sanglante à Gaza en dépit d’une courte trêve humanitaire

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

  • En Chine, un scandale alimentaire chasse l’autre

    En savoir plus

  • Lille s'impose à Zurich et entrevoit la qualification pour les barrages

    En savoir plus

  • Nigeria : nouvel attentat-suicide perpétré par une femme à Kano

    En savoir plus

  • Ebola : "Les personnes traitées rapidement peuvent en guérir"

    En savoir plus

  • Transferts : deux champions du monde français signent en Inde

    En savoir plus

  • Nemmouche inculpé pour “assassinat dans un contexte terroriste”

    En savoir plus

Asie - pacifique

Moscou va renforcer son dispositif militaire sur les îles Kouriles

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/02/2011

Le président russe, Dmitri Medvedev, a l'intention d'accroître et de moderniser la présence militaire de son pays sur l'archipel, dont le Japon revendique une partie. Les îles Kouriles sont considérées comme un territoire stratégique par Moscou.

AFP - La Russie va renforcer sa présence sur les îles Kouriles et y doter ses militaires d'armements modernes pour défendre cet archipel "stratégique", dont Tokyo revendique une petite partie, a déclaré mercredi le président russe Dmitri Medvedev, cité par les agences.

"Tous doivent comprendre que les îles de l'archipel des Kouriles sont un territoire de la Fédération de Russie, sur lequel s'étend sa souveraineté", a déclaré M. Medvedev au cours d'une réunion avec les ministres de la Défense et du Développement régional.

"Nous allons mettre en oeuvre les efforts nécessaires pour renforcer notre présence stratégique sur les îles de l'archipel des Kouriles", a-t-il ajouté, selon l'agence officielle RIA-Novosti.

"C'est une région stratégique pour nous", a-t-il ajouté, d'après Interfax.

"Les armements qui sont là-bas doivent être suffisants et modernes pour garantir la sécurité des îles en tant que partie inaliénable de la Fédération de Russie", a encore déclaré M. Medvedev, cité par les agences.

Ce faisant, la Russie est prête à "conserver de bonnes relations avec ses voisins, s'ils comprennent ce principe qui est le nôtre", a encore déclaré le président russe, selon Interfax.

Il a souligné la nécessité de relancer le développement économique des Kouriles, une région restée jusqu'à présent pratiquement vierge de toute activité hormis la présence militaire et une activité de pêche, en créant des conditions favorables aux investissements.

"Je l'ai déjà dit à tous ceux qui peuvent y être impliqués, y compris les pays voisins", a-t-il déclaré, d'après RIA-Novosti.

Le président russe a fait ces déclarations la veille de l'arrivée à Moscou du ministre japonais des Affaires étrangères, Seiji Maehara, et après un nouvel accès de fièvre sur ce contentieux qui empêche la signature d'un traité de paix entre les deux pays depuis la fin de la seconde guerre mondiale.

Le Premier ministre japonais Naoto Kan s'est attiré les foudres de Moscou lundi en qualifiant d'"outrage impardonnable" la visite effectuée en novembre par Dmitri Medvedev dans les Kouriles du Sud.

M. Kan avait fait part de sa volonté "inébranlable" d'obtenir la restitution des quatre îles annexées par l'Union soviétique à la fin de la seconde guerre mondiale, et toujours appelées Territoires du Nord au Japon.

Le Kremlin et le ministère russe des Affaires étrangères avaient répondu vertement.

"La Fédération de Russie ne reviendra ni aujourd'hui ni demain sur sa souveraineté sur les îles Kouriles", avait déclaré le conseiller diplomatique du Kremlin, Sergueï Prikhodko.

Le 1er novembre 2010, Dmitri Medvedev est devenu le premier chef de l'Etat russe à visiter le sud des Kouriles, une chaîne d'îles battues par les vents qui s'étire du sud de la péninsule du Kamchatka jusqu'au nord-est du Japon.

Le gouvernement japonais avait été ulcéré par cette visite et avait rappelé pour consultations son ambassadeur à Moscou.

Le président russe a proposé en décembre à Tokyo dans un geste d'apaisement de créer une zone économique libre dans cette région.

Première publication : 09/02/2011

  • RUSSIE

    La visite de Medvedev aux îles Kouriles provoque l'ire de Tokyo

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)