Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Coup d'envoi de la transition énergétique en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza : les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Offre surprise de Free sur le géant américain T-Mobile

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Le Liberia en lutte contre le virus Ebola

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Il faut lever la voix face au massacre perpétré à Gaza"

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" : l'Argentine en défaut de paiement, et après ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

  • En direct : l'armée israélienne annonce la fin du cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Ebola : sommet régional à Conakry pour tenter d'enrayer l'épidémie

    En savoir plus

  • Free convoite T-mobile : "What the hell is Iliad ?" se demandent les Américains

    En savoir plus

  • Ouganda : la justice annule une loi anti-gay particulièrement répressive

    En savoir plus

  • Centenaire de 14-18 : les clochers de France sonnent la “mobilisation générale”

    En savoir plus

  • Plus de 50 kilos de cocaïne volatilisés au "36, quai des Orfèvres"

    En savoir plus

  • Vidéo : les réfugiés libyens affluent en masse à la frontière tunisienne

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice accorde une peine aménagée, appel du parquet

    En savoir plus

  • Une dizaine de soldats ukrainiens tués par des séparatistes dans l'Est

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

Asie - pacifique

Arrestation d'un général accusé d'espionnage au profit de Pékin

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/02/2011

Ex-patron des télécommunications de l'armée taïwanaise, le général Ho Hsien-che (photo) a été placé en détention dans le courant du mois de janvier. Il est soupçonné d'espionnage au profit de la Chine.

AFP - Un général de l'armée taïwanaise a été arrêté et placé en détention pour des faits d'espionnage au profit de la Chine, a indiqué mercredi le ministère de la Défense, qui a qualifié cette affaire de "la plus grave depuis un demi-siècle".

Le général Ho Hsien-che a été recruté par la Chine lorsqu'il était en poste en Thaïlande, entre 2002 et 2005, a précisé le ministère dans un communiqué. Il a été arrêté en janvier.

Au moment de son arrestation, il dirigeait le service des télécommunications et des télécommunications électroniques de l'armée.

"Il s'agit certainement de l'affaire la plus grave depuis un demi-siècle d'espionnage au profit de la Chine communiste", a déclaré à l'AFP un responsable du ministère de la Défense, sous couvert de l'anonymat.

"Nous n'en sommes pas encore sûrs mais il n'y a aucune raison de croire qu'il a arrêté d'espionner pour la Chine quand il est rentré à Taïwan après la Thaïlande", a-t-il ajouté.

Il est encore trop tôt pour évaluer les dommages causés par les activités du général Ho Hsien-che mais étant donné les dossiers sensibles dont il avait la charge, "cela pourrait être très sérieux", selon le responsable du ministère.

Le ministère a mis en place un groupe chargé d'évaluer et de limiter les dégâts infligés, selon le lieutenant général Wang Ming-wo, un des responsables du ministère.

"Bien que les tensions se soient apaisées (entre les deux voisins) au cours des deux dernières années, les communistes chinois n'ont pas mis fin à leur infiltration à Taïwan", a ajouté le lieutenant général.

Pékin et Taipei s'espionnent mutuellement depuis 1949, année de la séparation entre les deux pays à la fin de la guerre civile.

Taïwan est de fait indépendante depuis cette année-là, même si Pékin considère l'île rebelle comme son territoire, n'excluant pas la force pour la réintégrer dans la mère patrie.

Mais depuis l'élection de Ma Ying-jeou, en 2008, partisan d'une amélioration des liens avec la Chine, les relations entre les deux frères ennemis sont meilleures qu'elles ne l'ont jamais été depuis 1949.

Première publication : 09/02/2011

COMMENTAIRE(S)