Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Les restes du vol AH5017 d’Air Algérie retrouvés dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Cisjordanie : un Palestinien tué par l'armée israélienne

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

Asie - pacifique

Statu quo sur la question des îles Kouriles entre la Russie et le Japon

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/02/2011

Une nouvelle rencontre entre Moscou et Tokyo pour tenter de faire progresser le litige qui les oppose sur la question des îles Kouriles n'a débouché sur aucun résultat, ce vendredi. Les deux capitales en revendiquent la souveraineté depuis 1945.

AFP - Moscou et Tokyo sont restés sur leurs positions sur la question des îles Kouriles du Sud, annexées par l'URSS en 1945 et réclamées par Tokyo, lors d'une rencontre crispée vendredi entre les ministres des Affaires étrangères des deux pays dans la capitale russe.

"Les Territoires du Nord (nom japonais des Kouriles du Sud, ndlr) représentent un territoire historique du Japon. C'est valable tant du point de vue de l'histoire que de celui du droit international", a maintenu le ministre japonais, Seiji Maehara, lors d'une conférence de presse commune.

Il a fait le constat que les positions des deux pays sur cette question restaient "parallèles".

Son homologue russe, Sergueï Lavrov, a de son côté souligné qu'il ne pouvait y avoir aucun progrès dans les discussions si Tokyo gardait une position radicale.

"Il est bien entendu que toute discussion sur la question d'un traité de paix avec la Russie est sans avenir quand les approches radicales prennent le dessus au Japon, comme cela arrive régulièrement", a déclaré M. Lavrov.

"La Russie reste favorable aux négociations pour un traité de paix, mais sans conditions préalables et sans bâtir de théories historiques unilatérales", a-t-il ajouté.

Il s'est déclaré favorable à la mise sur pied d'une commission historique bilatérale pour examiner la question des Kouriles.

La visite du chef de la diplomatie japonaise intervient après une escalade verbale entre les deux pays, que la question des Kouriles du Sud a empêchés depuis 65 ans de signer un traité de paix.

Le Premier ministre japonais Naoto Kan avait fait monter lundi la tension d'un cran en qualifiant d'"outrage impardonnable" la visite effectuée en novembre par Dmitri Medvedev sur ces îles, la première d'un chef de l'Etat russe.

Le président russe Dmitri Medvedev a en retour annoncé mercredi que Moscou allait renforcer sa présence militaire sur les îles pour défendre sa souveraineté "inaliénable" sur ces territoires "stratégiques".

Première publication : 11/02/2011

  • RUSSIE

    Moscou va renforcer son dispositif militaire sur les îles Kouriles

    En savoir plus

  • RUSSIE

    La visite de Medvedev aux îles Kouriles provoque l'ire de Tokyo

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)