Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

Asie - pacifique

Statu quo sur la question des îles Kouriles entre la Russie et le Japon

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/02/2011

Une nouvelle rencontre entre Moscou et Tokyo pour tenter de faire progresser le litige qui les oppose sur la question des îles Kouriles n'a débouché sur aucun résultat, ce vendredi. Les deux capitales en revendiquent la souveraineté depuis 1945.

AFP - Moscou et Tokyo sont restés sur leurs positions sur la question des îles Kouriles du Sud, annexées par l'URSS en 1945 et réclamées par Tokyo, lors d'une rencontre crispée vendredi entre les ministres des Affaires étrangères des deux pays dans la capitale russe.

"Les Territoires du Nord (nom japonais des Kouriles du Sud, ndlr) représentent un territoire historique du Japon. C'est valable tant du point de vue de l'histoire que de celui du droit international", a maintenu le ministre japonais, Seiji Maehara, lors d'une conférence de presse commune.

Il a fait le constat que les positions des deux pays sur cette question restaient "parallèles".

Son homologue russe, Sergueï Lavrov, a de son côté souligné qu'il ne pouvait y avoir aucun progrès dans les discussions si Tokyo gardait une position radicale.

"Il est bien entendu que toute discussion sur la question d'un traité de paix avec la Russie est sans avenir quand les approches radicales prennent le dessus au Japon, comme cela arrive régulièrement", a déclaré M. Lavrov.

"La Russie reste favorable aux négociations pour un traité de paix, mais sans conditions préalables et sans bâtir de théories historiques unilatérales", a-t-il ajouté.

Il s'est déclaré favorable à la mise sur pied d'une commission historique bilatérale pour examiner la question des Kouriles.

La visite du chef de la diplomatie japonaise intervient après une escalade verbale entre les deux pays, que la question des Kouriles du Sud a empêchés depuis 65 ans de signer un traité de paix.

Le Premier ministre japonais Naoto Kan avait fait monter lundi la tension d'un cran en qualifiant d'"outrage impardonnable" la visite effectuée en novembre par Dmitri Medvedev sur ces îles, la première d'un chef de l'Etat russe.

Le président russe Dmitri Medvedev a en retour annoncé mercredi que Moscou allait renforcer sa présence militaire sur les îles pour défendre sa souveraineté "inaliénable" sur ces territoires "stratégiques".

Première publication : 11/02/2011

  • RUSSIE

    Moscou va renforcer son dispositif militaire sur les îles Kouriles

    En savoir plus

  • RUSSIE

    La visite de Medvedev aux îles Kouriles provoque l'ire de Tokyo

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)