Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ioannis Kasoulides, ministre chypriote des Affaires étrangères

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève entre dans sa deuxième semaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La revanche de David Cameron"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates des combats

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Ligue 1 : l’OM vire en tête, Paris cale encore

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

Moyen-orient Afrique

Qui dirige l’Égypte depuis le départ du "raïs" ?

Vidéo par Ludovic de Foucaud

Texte par Guillaume LOIRET

Dernière modification : 11/02/2011

Contraint à la démission sous la pression de la rue, le président égyptien déchu Hosni Moubarak a cédé la gestion des affaires publiques à un Conseil de haut gradés de l’armée. Focus sur les nouveaux hommes forts du Caire.

Sur la photo, de gauche à droite : Sami Hafez Anan, Mohab Mamish, Mohamed Hussein Tantaoui et Reda Mahmoud Hafez Mohamed.

En quittant ses fonctions vendredi soir, le président égyptien Hosni Moubarak a remis le pouvoir au Conseil suprême des forces armées. Cette assemblée, regroupant les hommes forts de toutes les branches de l’armée égyptienne, s’est rapprochée des manifestants au cours des 18 jours qui ont mené au départ de Hosni Moubarak. Jeudi 10 février, le Conseil avait exprimé son soutien aux "demandes légitimes du peuple" et indiqué qu’il restait en session permanente.

Cinq hauts gradés de l’armée égyptienne se distinguent à la tête de ce Conseil suprême, auxquels il faut ajouter le vice-président Omar Souleimane.

 

- Mohamed Hussein Tantaoui. Ministre de la Défense et commandant en chef des forces armées depuis 1991, il dirige le Conseil. M. Tantaoui a été promu vice-Premier ministre pendant la crise et a été le premier membre du gouvernement à rendre visite aux manifestants place Tahrir le 4 février. Vendredi soir, il a salué la foule devant le palais présidentiel. Son passé militaire et son ancienneté font de lui un possible prétendant à l'élection présidentielle de septembre (voir ici son profil, dans la section "Commandeer in chief").

- Omar Souleimane. Nommé vice-président par Hosni Moubarak, le 29 janvier, il a conservé son poste de chef des renseignements égyptiens.

- Reda Mahmoud Hafez Mohamed. Commandant des forces aériennes de l’armée égyptienne depuis mars 2008.

- Sami Hafez Anan. Chef d’état major des armées, il a théoriquement sous ses ordres près de 470 000 hommes. Très proche de Moubarak, il a, semble-t-il, été poussé par Washington à jouer un rôle de médiateur important (voir ici son profil, dans la section "Chief of staff").

- Abd el-Aziz Seif-Eldin. Général, commandant de la défense aérienne.

- Mohab Mamish. Vice-amiral, commandant en chef de la marine.

Le Conseil suprême des forces armées rassemble aussi des gradés dont l’importance est moindre. Ils ont sous leur responsabilité les différentes aires géographiques de commandement militaire (Centre, Nord, Ouest, Est, Sud), et les corps des trois divisions de l’armée égyptienne.

Première publication : 11/02/2011

COMMENTAIRE(S)