Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Simone Gbagbo rejette toutes les charges au premier jour de son procès à Abidjan

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Hugo Lloris : "On a envie d'aller le plus loin possible pendant l'Euro"

En savoir plus

FOCUS

Terrorisme au Bangladesh : des activistes visés par Al-Qaïda et l'EI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Le mystère Henri Pick", une enquête littéraire signée David Foenkinos

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Des pénuries en série au Venezuela et l'industrie du jeu vidéo africain

En savoir plus

LE DÉBAT

Hissene Habré condamné, un verdict pour l'exemple ? (partie 1)

En savoir plus

LE DÉBAT

Hissene Habré condamné, un verdict pour l'exemple ? (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gare au gorille"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le costard d'Emmanuel Macron"

En savoir plus

Asie - pacifique

Le pays célèbre le 32e anniversaire de la révolution islamique

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/02/2011

À Téhéran ainsi que dans les principales villes du pays, des centaines de milliers de personnnes se sont rassemblées pour célébrer le 32e anniversaire de la Révolution islamique de 1979.

AFP - Des centaines de milliers de personnes étaient rassemblées vendredi au centre de Téhéran dans le cadre des grandes manifestations officielles organisées partout en Iran pour le 32ème anniversaire de la révolution islamique, selon les images montrées par la télévision.

A côté des traditionnels cris de "mort à l'Amérique", "mort à la Grande-Bretagne" et "mort à Israël", certains manifestants crient des slogans soutenant "le juste soulèvement" des peuples tunisien et égyptien, a constaté un journaliste de l'AFP.

Le président Mahmoud Ahmadinejad, qui doit prononcer dans la matinée un discours devant la foule réunie place Azadi (Liberté), a réaffirmé, dans un commentaire publié par le site internet de la télévision, que les mouvements de révolte populaire en Tunisie et en Egypte étaient la conséquence de la révolution iranienne de 1979.

"Le message de la révolution islamique a été transmis durant les 32 dernières années au monde et les esprits et les coeurs sont réveillés maintenant", a-t-il dit.

"Cet événement est dû à la résistance de la nation iranienne (...) un mouvement lourd est en train de monter des profondeurs de l'humanité, et avec l'aide de Dieu il va changer tous les rapports injustes dans le monde au profit de la justice, l'unicité et des peuples", a-t-il ajouté.

Comme à chaque manifestation officielle, la foule compacte convergeant par une dizaine d'avenues vers la grande place Azadi agite de nombreux drapeaux iraniens, mais aussi des portraits de l'imam Khomeiny, le fondateur de la République islamique et de l'ayatollah Ali Khamenei, l'actuel guide suprême, selon ces images.

"22 Bahman (11 février, ndlr), jour de l'unité nationale", peut-on lire sur les pancartes portées par les manifestants.

Des manifestations identiques sont organisées dans plus de 800 villes du pays.

L'opposition réformatrice, écrasée par la répression, n'a pas appelé à manifester en marge de ces rassemblements, contrairement à l'an dernier où des incidents avaient été signalés.

Les Gardiens de la révolution, l'armée idéologique du régime iranien, ont lancé un avertissement sévère contre toute tentative de manifestation de l'opposition durant les célébrations du 11 février.
 

Première publication : 11/02/2011

  • IRAN

    L'opposant Mehdi Karoubi forcé à l'isolement avant une manifestation

    En savoir plus

  • IRAN

    Les Américains accusés d'espionnage par Téhéran plaident non coupables

    En savoir plus

  • IRAN

    Ouverture du procès des trois randonneurs américains à Téhéran

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)