Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Sofia Amara, auteur d'"Infiltrée dans l'enfer syrien"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : bras de fer pour le Sénat

En savoir plus

SUR LE NET

Une vidéo dénonce le harcèlement de rue à New York

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Fraude fiscale : 80 pays s'engagent contre le secret bancaire

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La rançon de la gloire"

En savoir plus

DÉBAT

Burkina Faso : un "coup d'État constitutionnel" ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Burkina Faso : un "coup d'État constitutionnel" ? (partie 1)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DSK, une mauvaise passe sans fin"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Au Burkina Faso, la rue défie Campaoré

En savoir plus

EUROPE

Le procès de Julian Assange s'achève ce vendredi

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/02/2011

Julian Assange comparaît une nouvelle fois ce vendredi. La justice doit entendre les conclusions de la défense et de l'accusation avant de se prononcer sur la demande d'extradition par la Suède du fondateur de WikiLeaks, pour une affaire de viols.

AFP - Julian Assange est arrivé vendredi en milieu de matinée au tribunal de Belmarsh, dans l'est de Londres, qui doit terminer l'examen de la demande d'extradition vers la Suède du fondateur de WikiLeaks dans une affaire de viol présumé, a constaté un journaliste de l'AFP.

L'Australien de 39 ans était accompagné de trois de ses avocats.

La justice doit entendre à partir de 10H30 (heure locale et GMT) les conclusions de la défense et de l'accusation dans cette affaire.

Le tribunal de Belmarsh, qui a commencé à se pencher sur cette affaire lundi, devait initialement clore l'audience mardi, mais l'intervention des témoins cités par la défense a été plus longue que prévu.

La justice devra se prononcer sur la recevabilité de l'extradition formulée par la Suède. L'usage est cependant que dans ce genre d'affaires, la décision est mise en délibéré.

M. Assange est réclamé par la justice suédoise dans une affaire de viols et agressions sexuelles présumés sur deux femmes lors d'un séjour en Suède en août. Il a toujours nié les faits qui lui sont reprochés.

Ses avocats estiment notamment que le fait que la justice suédoise veuille l'interroger ne justifie pas son extradition. Ils avancent aussi que le mandat d'arrêt visant leur client était disproportionné, et que les faits reprochés à M. Assange ne sont pas des délits au regard de la loi britannique.

Arrêté début décembre à Londres, le fondateur de WikiLeaks vit depuis deux mois en liberté conditionnelle en Angleterre.

Ses partisans estiment que les accusations qui pèsent sur lui sont destinées à discréditer le travail de son site internet WikiLeaks, qui a publié l'an dernier de nombreux documents américains secrets qui ont embarrassé Washington. A la suite de la diffusion de télégrammes diplomatiques américains, WikiLeaks avait été victime de plusieurs cyber-attaques en décembre dernier.

Première publication : 11/02/2011

  • ROYAUME-UNI

    Les débats autour de la demande d'extradition de Julian Assange s'éternisent

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Les avocats d'Assange contestent la légalité de la demande d'extradition

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    La demande d'extradition de Julian Assange étudiée par la justice britannique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)