Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les peoples et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

FOCUS

États-Unis : les prisons californiennes surpeuplées

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Russie sanctionnée

En savoir plus

DÉBAT

Moscou sanctionnée par l'UE : Poutine peut-il plier ?

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

En savoir plus

SUR LE NET

Conflit à Gaza : des célébrités créent la polémique

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : l'Aïd sur fond de guerre

En savoir plus

  • Journée sanglante à Gaza en dépit d’une courte trêve humanitaire

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

  • Ces politiques qui ne jurent plus que par Jean Jaurès...

    En savoir plus

  • En Chine, un scandale alimentaire chasse l’autre

    En savoir plus

  • Lille s'impose à Zurich et entrevoit la qualification pour les barrages

    En savoir plus

  • Nigeria : nouvel attentat-suicide perpétré par une femme à Kano

    En savoir plus

  • Ebola : "Les personnes traitées rapidement peuvent en guérir"

    En savoir plus

  • Transferts : deux champions du monde français signent en Inde

    En savoir plus

  • Nemmouche inculpé pour “assassinat dans un contexte terroriste”

    En savoir plus

  • Paris évacue des ressortissants français et britanniques de Libye

    En savoir plus

  • Résultats encore décevants pour Nintendo

    En savoir plus

  • Le Hamas diffuse la vidéo d'une opération commando meurtrière en Israël

    En savoir plus

  • Le grand bond en avant de la croissance américaine

    En savoir plus

  • Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

    En savoir plus

  • "Exodus" : la superproduction biblique 100 % héros blancs

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • À Benghazi, une importante base militaire tombe aux mains des islamistes

    En savoir plus

EUROPE

Le procès de Julian Assange s'achève ce vendredi

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/02/2011

Julian Assange comparaît une nouvelle fois ce vendredi. La justice doit entendre les conclusions de la défense et de l'accusation avant de se prononcer sur la demande d'extradition par la Suède du fondateur de WikiLeaks, pour une affaire de viols.

AFP - Julian Assange est arrivé vendredi en milieu de matinée au tribunal de Belmarsh, dans l'est de Londres, qui doit terminer l'examen de la demande d'extradition vers la Suède du fondateur de WikiLeaks dans une affaire de viol présumé, a constaté un journaliste de l'AFP.

L'Australien de 39 ans était accompagné de trois de ses avocats.

La justice doit entendre à partir de 10H30 (heure locale et GMT) les conclusions de la défense et de l'accusation dans cette affaire.

Le tribunal de Belmarsh, qui a commencé à se pencher sur cette affaire lundi, devait initialement clore l'audience mardi, mais l'intervention des témoins cités par la défense a été plus longue que prévu.

La justice devra se prononcer sur la recevabilité de l'extradition formulée par la Suède. L'usage est cependant que dans ce genre d'affaires, la décision est mise en délibéré.

M. Assange est réclamé par la justice suédoise dans une affaire de viols et agressions sexuelles présumés sur deux femmes lors d'un séjour en Suède en août. Il a toujours nié les faits qui lui sont reprochés.

Ses avocats estiment notamment que le fait que la justice suédoise veuille l'interroger ne justifie pas son extradition. Ils avancent aussi que le mandat d'arrêt visant leur client était disproportionné, et que les faits reprochés à M. Assange ne sont pas des délits au regard de la loi britannique.

Arrêté début décembre à Londres, le fondateur de WikiLeaks vit depuis deux mois en liberté conditionnelle en Angleterre.

Ses partisans estiment que les accusations qui pèsent sur lui sont destinées à discréditer le travail de son site internet WikiLeaks, qui a publié l'an dernier de nombreux documents américains secrets qui ont embarrassé Washington. A la suite de la diffusion de télégrammes diplomatiques américains, WikiLeaks avait été victime de plusieurs cyber-attaques en décembre dernier.

Première publication : 11/02/2011

  • ROYAUME-UNI

    Les débats autour de la demande d'extradition de Julian Assange s'éternisent

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Les avocats d'Assange contestent la légalité de la demande d'extradition

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    La demande d'extradition de Julian Assange étudiée par la justice britannique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)