Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

EUROPE

Le procès de Julian Assange s'achève ce vendredi

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/02/2011

Julian Assange comparaît une nouvelle fois ce vendredi. La justice doit entendre les conclusions de la défense et de l'accusation avant de se prononcer sur la demande d'extradition par la Suède du fondateur de WikiLeaks, pour une affaire de viols.

AFP - Julian Assange est arrivé vendredi en milieu de matinée au tribunal de Belmarsh, dans l'est de Londres, qui doit terminer l'examen de la demande d'extradition vers la Suède du fondateur de WikiLeaks dans une affaire de viol présumé, a constaté un journaliste de l'AFP.

L'Australien de 39 ans était accompagné de trois de ses avocats.

La justice doit entendre à partir de 10H30 (heure locale et GMT) les conclusions de la défense et de l'accusation dans cette affaire.

Le tribunal de Belmarsh, qui a commencé à se pencher sur cette affaire lundi, devait initialement clore l'audience mardi, mais l'intervention des témoins cités par la défense a été plus longue que prévu.

La justice devra se prononcer sur la recevabilité de l'extradition formulée par la Suède. L'usage est cependant que dans ce genre d'affaires, la décision est mise en délibéré.

M. Assange est réclamé par la justice suédoise dans une affaire de viols et agressions sexuelles présumés sur deux femmes lors d'un séjour en Suède en août. Il a toujours nié les faits qui lui sont reprochés.

Ses avocats estiment notamment que le fait que la justice suédoise veuille l'interroger ne justifie pas son extradition. Ils avancent aussi que le mandat d'arrêt visant leur client était disproportionné, et que les faits reprochés à M. Assange ne sont pas des délits au regard de la loi britannique.

Arrêté début décembre à Londres, le fondateur de WikiLeaks vit depuis deux mois en liberté conditionnelle en Angleterre.

Ses partisans estiment que les accusations qui pèsent sur lui sont destinées à discréditer le travail de son site internet WikiLeaks, qui a publié l'an dernier de nombreux documents américains secrets qui ont embarrassé Washington. A la suite de la diffusion de télégrammes diplomatiques américains, WikiLeaks avait été victime de plusieurs cyber-attaques en décembre dernier.

Première publication : 11/02/2011

  • ROYAUME-UNI

    Les débats autour de la demande d'extradition de Julian Assange s'éternisent

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Les avocats d'Assange contestent la légalité de la demande d'extradition

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    La demande d'extradition de Julian Assange étudiée par la justice britannique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)