Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

DÉBAT

La capitale française fait-elle le pari des arts ?

En savoir plus

Moyen-orient

La longue nuit des internautes égyptiens

Vidéo par Perrine MOUTERDE

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/02/2011

Déçus par l'allocution télévisée d'Hosni Moubarak, au cours de laquelle celui-ci a annoncé qu'il ne démissionnerait pas, des milliers d'Égyptiens ont manifesté toute la nuit au Caire. Des internautes ont fait vivre ces évènements sur la Toile.

La nuit a été longue pour les internautes égyptiens. Après le discours télévisé du président Hosni Moubarak, au cours duquel celui-ci a répété qu'il ne démissionnerait pas, jeudi soir, ils ont continué à raconter les manifestations auxquelles ils ont participé.

Au cours de la nuit, des manifestants ont posté sur la Toile photos et vidéos. Rami Raoof, l'un des observateurs de FRANCE 24, a par exemple diffusé sur le site Bambuser la vidéo d'un rassemblement devant le siège de la télévision nationale, dans la capitale.

"Des chants, des percussions, des sifflets..."

Ici, comme devant le palais présidentiel situé à Héliopolis, une banlieue chic du Caire, ou place Tahrir, les Égyptiens ont chanté, tapé des mains et scandé des slogans hostiles à Hosni Moubarak. Si l'ambiance était intense, elle est malgré tout restée bon enfant.

Mona Sosh, une activiste égyptienne, a raconté sa nuit sur son compte Twitter. "Un groupe d'opposants est arrivé devant le palais présidentiel à Héliopolis. Tout est calme, ils vont passer la nuit là-bas", écrit-elle d'abord.

Vers 2h du matin, elle raconte que la foule rassemblée devant l'immeuble de la télévision scande : "Voici les menteurs !", en pointant du doigt les gens qui les regardent depuis le bâtiment. Il y a une "incroyable énergie, explique-t-elle. Les gens ont l'air de recycler leur colère en énergie positive, il y a des chants, des percussions, des sifflets..."

Elle précise que les manifestants ont des couvertures, avant de poster un dernier message tôt ce matin : "Gelée jusqu'au os, plus de batterie. Je vais me reposer quelques heures avant de retourner dans les rues".

"Il est encore là !"

Outre les citoyens égyptiens, des personnalités continuent également d'utiliser Internet pour commenter les récents développements de la situation. "Je suis de près la situation, nous y sommes presque", a par exemple écrit l'opposant Mohamed el-Baradei dans la nuit. Avant d'ajouter : "L'Égypte va exploser. L'armée doit sauver le pays maintenant".

Comme Mona, certains internautes sont allés dormir tôt ce matin, alors que d'autres, au contraire, rejoignent déjà les rassemblements. "Oh ça alors, il est encore là !", commente ironiquement Ethar el-Katatney, sur Twitter. "La foule crie : "Pars signifie va-t-en !"... "Elle emploie des mots différents puisque Moubarak n'a pas l'air de comprendre", ajoute Matthew Cassel, un journaliste qui se trouve place Tahrir.

Dans l'attente de la fin de la grande prière, les cyberactivistes restent donc mobilisés au 18e jour du mouvement de contestation qu'ils ont contribué à lancer.

Suivez les évènements de la 18e journée de contestation en direct sur France24.com.

 

Première publication : 11/02/2011

  • ÉGYPTE

    Revivez minute par minute la 18e journée de contestation

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Le président Hosni Moubarak refuse de démissionner

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Les journalistes égyptiens tentent à leur tour de faire leur révolution

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)