Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Costa-Gavras, le cinema engagé sur la Croisette

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Toile émue après l'attentat contre des Coptes en Egypte

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Hommage à Jean-Karim Fall : la rédaction de France 24 en deuil

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Tournée diplomatique de Trump: des débuts réussis ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentat à Manchester : 22 morts, le groupe EI revendique l'attaque

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Nicole Kidman, reine de la Croisette

En savoir plus

#ActuElles

Au Pakistan, des centres pour protéger les femmes des violences domestiques

En savoir plus

TECH 24

Ice Memory : les glaciers rafraîchissent la mémoire de l'humanité

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Les climatosceptiques à la Maison Blanche

En savoir plus

Economie

Explosion de joie à Tunis après la démission de Hosni Moubarak

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/02/2011

L'annonce de la démission du président égyptien, Hosni Moubarak, a donné lieu à des scènes de liesse en Tunisie, où un mouvement de contestation déclenché à la mi-décembre avait, lui aussi, mené à la chute du chef de l'État.

AFP - Une explosion de joie a retenti vendredi à Tunis quelques minutes après l'annonce de la démission du président égyptien Hosni Moubarak.

Un concert assourdissant de klaxons a salué la nouvelle donnée au Caire par le vice-président égyptien Omar Souleimane. Ce dernier venait de déclarer que le raïs avait quitté ses fonctions et remis le pouvoir à l'armée.

Le mouvement de contestation déclenché en Tunisie à la mi-décembre avait provoqué la chute le 14 janvier du président Zine El Abidine Ben Ali, et donné le signal de mouvements de protestations dans plusieurs pays arabes.

"C'est formidable! Deux dictateurs sont tombés en moins d'un mois!", exultait Nourredine, un étudiant de 23 ans, dans la capitale tunisienne.

Son copain Ahmed déclarait : "A qui le tour maintenant?"

Toute l'avenue Bourguiba, haut-lieu des manifestations qui ont fait tomber le président Ben Ali, retentissait de cris de joie, et de petits groupes de gens se mettaient spontanément à danser à l'annonce de la nouvelle qui s'est répandue comme une traînée de poudre.

"Oh, peuple égyptien, que tu es grand!", a lancé un danseur.

Première publication : 11/02/2011

  • ÉGYPTE

    Hosni Moubarak, un pharaon déchu

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Du soulèvement de Sidi Bouzid à l'après-Ben Ali : chronologie de la révolution tunisienne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)