Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

Economie

Explosion de joie à Tunis après la démission de Hosni Moubarak

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/02/2011

L'annonce de la démission du président égyptien, Hosni Moubarak, a donné lieu à des scènes de liesse en Tunisie, où un mouvement de contestation déclenché à la mi-décembre avait, lui aussi, mené à la chute du chef de l'État.

AFP - Une explosion de joie a retenti vendredi à Tunis quelques minutes après l'annonce de la démission du président égyptien Hosni Moubarak.

Un concert assourdissant de klaxons a salué la nouvelle donnée au Caire par le vice-président égyptien Omar Souleimane. Ce dernier venait de déclarer que le raïs avait quitté ses fonctions et remis le pouvoir à l'armée.

Le mouvement de contestation déclenché en Tunisie à la mi-décembre avait provoqué la chute le 14 janvier du président Zine El Abidine Ben Ali, et donné le signal de mouvements de protestations dans plusieurs pays arabes.

"C'est formidable! Deux dictateurs sont tombés en moins d'un mois!", exultait Nourredine, un étudiant de 23 ans, dans la capitale tunisienne.

Son copain Ahmed déclarait : "A qui le tour maintenant?"

Toute l'avenue Bourguiba, haut-lieu des manifestations qui ont fait tomber le président Ben Ali, retentissait de cris de joie, et de petits groupes de gens se mettaient spontanément à danser à l'annonce de la nouvelle qui s'est répandue comme une traînée de poudre.

"Oh, peuple égyptien, que tu es grand!", a lancé un danseur.

Première publication : 11/02/2011

  • ÉGYPTE

    Hosni Moubarak, un pharaon déchu

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Du soulèvement de Sidi Bouzid à l'après-Ben Ali : chronologie de la révolution tunisienne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)