Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Sénégal : les étudiants en colère

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Trump-Kim : rupture prononcée, paix envolée ?

En savoir plus

POLITIQUE

"Un personnage de roman" : Philippe Besson a suivi Emmanuel Macron pendant la campagne

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Zabou Breitman, maîtresse de cérémonie de la 30e Nuit des Molières

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ministre rwandaise des Affaires étrangères : "Paris et Kigali ont pris un nouveau départ"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Le football américain s'agenouille devant Trump"

En savoir plus

L’invité du jour

Barthélémy Toguo : "Il n’y a pas assez de musées en Afrique"

En savoir plus

FOCUS

Vietnam : à l'école des futures stars du football

En savoir plus

L'INFO ÉCO

VivaTech : Paris, capitale des start-ups pendant 3 jours

En savoir plus

Afrique

Après une révolution plébiscitée par les internautes, une Constitution participative ?

Texte par Tony TODD

Dernière modification : 14/02/2011

Deux jours après le départ du président Hosni Moubarak, Aalem Wassef, blogueur égyptien, a créé un forum ouvert à tous pour recueillir toutes les propositions susceptibles d'accompagner l'Égypte dans la transition vers la démocratie.

"Liberté de la presse", "interdiction pour les dirigeants par intérim de se présenter à la prochaine présidentielle", ou "abolition de l’État d’urgence".Voici les premières doléances recueillies par Aalem Wassef, un Égyptien qui a décidé que le web servirait l’après-Moubarak comme il a servi la révolution.

Ce dimanche, cet influent blogueur a lancé "25 janvier : suggestions pour le gouvernement de transition", une page contributive destinée publier les meilleures idées des internautes pour assurer le passage à la démocratie en Égypte.

Tout a commencé avec Google. Les personnes qui le souhaitaient, disposant d'un identifiant Google, pouvaient enrichir, en anglais ou en arabe, un fameux "Google Doc" faisant office de plateforme contributive. Les pistes suggérées pour l'Égypte de l’après-Moubarak étaient ensuite publiées.

Depuis son lancement, le lien vers ce document a circulé activement sur Twitter sous la forme du message suivant : @AalamWassef IMPORTANT @sandmonkey suggested creation of GoogleDoc 2 collect ideas for transition. Here it is: http://bit.ly/fv1UJz Please Spread #jan25. [Traduction : @AalamWassef IMPORTANT @sandmonkey suggère la création du GoogleDoc pour collecter les idées pour la transition.]

"Quelqu’un a tout effacé"

Mais dans le pays qui compte le plus grand nombre d’internautes dans le monde arabe (17 million de personnes), l’initiative a rapidement été dépassée par son succès.

"De nombreux internautes avaient commencé à poster leurs suggestions quand l’un d’entre eux a tout effacé", raconte Aalam Wassef, joint par FRANCE 24.

Peu après, le blogueur a publié le message suivant sur son fil Twitter : "GoogDoc page was filled with lovely ideas. Someone erased all. Working now on safe solution. Pls spread #jan25". [Traduction : le Google Doc était plein de bonnes idées, mais quelqu’un a tout effacé. Nous réfléchissons à une solution plus sûre. Faites tourner.]

Au lieu et place du Google Doc, “nous allons lancer un Google moderator (un forum sur lequel un modérateur intervient sur les commentaires, NDLR)”, a donc expliqué Aalam Wassef, en promettant par ailleurs de continuer à informer les internautes ds choix qu'il allait faire. Quelques minutes après l'interview avec FRANCE 24, le forum créé par Aalam Wassef était en ligne. Les internautes peuvent le visiter (et soumettre leurs idées) en cliquant ici.
 

Première publication : 13/02/2011

  • ÉGYPTE

    L'armée promet une "transition pacifique" vers "un pouvoir civil élu"

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Qui dirige l’Égypte depuis le départ du "raïs" ?

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Le départ d'Hosni Moubarak provoque de nombreuses réactions dans le monde

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)