Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

6 000 experts du Sida et pas de président Macron

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Magic System, 20 ans de tubes

En savoir plus

FOCUS

Le Sénégal, bon élève de la lutte contre le sida

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'été en musique : les incontournables qui vont faire danser

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Israël : les dirigeants "ont de nouveau ignoré les signes avant-coureurs de violences"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Conférence mondiale sur le sida : Washington appelé à maintenir son aide financière

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Conférence mondiale sur le sida : "Un sommet de la recherche à Paris"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Jeux de la Francophonie : quelque 4 000 athlètes réunis à Abidjan

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Claude Rich, un comédien unique

En savoir plus

Moyen-orient

L'armée veut une Constitution révisée dans les 10 jours

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/02/2011

L'armée égyptienne, qui dirige le pays depuis le départ d'Hosni Moubarak, a donné 10 jours à la commission de juristes qu'elle vient de nommer pour réviser la Constitution. Objectif : garantir le "caractère démocratique" des prochaines élections.

AFP - L'armée, au pouvoir en Egypte depuis la chute du président Hosni Moubarak, a annoncé mardi qu'elle donnait dix jours à la commission de juristes qu'elle vient de nommer pour réviser la Constitution.

"La commission doit finir de travailler au plus tard dans dix jours", a déclaré l'armée

Reportage : Au Caire, la vie revient petit à petit à la normale

dans un communiqué.

Les membres de la commission, des juristes, se sont réunis pour la première fois mardi en présence du chef du conseil suprême des forces armées.

La commission est chargée d'amender les articles 76, 77, 88, 93 et 189 ainsi que d'annuler l'article 179, a précisé le conseil suprême des forces armées dans un communiqué lu par un présentateur de la télévision publique.

La commission pourra décider d'amender d'autres articles si elle le juge nécessaire pour "garantir le caractère démocratique et la transparence des élections présidentielle et législatives" poursuit l'armée.

L'article 76 porte sur les conditions très restrictives de candidature à l'élection présidentielle, l'article 77 ne fixe aucune limite au nombre de mandats présidentiels et l'article 88 définit le mode de supervision des élections.

L'article 93 limite les possibilités de recours après des élections législatives et l'article 179 permet au président d'ordonner que des civils accusés de terrorisme soient traduits devant un tribunal militaire.

L'article 189 stipule enfin que seuls le président de la République et le président du Parlement peuvent proposer des amendements constitutionnels.

Première publication : 15/02/2011

  • ÉGYPTE

    L'Union européenne se penche sur le gel des avoirs de responsables égyptiens

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    L'armée appelle les grévistes à reprendre le travail

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Après une révolution plébiscitée par les internautes, une Constitution participative ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)