Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Assistants parlementaires au FN : Marine Le Pen snobe la police

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : Des milliers de déplacés, fuyant Boko Haram, menacés par la famine

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Lutte contre le groupe État islamique : où en sont les offensives contre les djihadistes ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

France – Présidentielle 2017 : alliances, retraits et tentatives d’union de la semaine

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Virginie Lemoine

En savoir plus

#ActuElles

L'humour a-t-il un sexe ?

En savoir plus

TECH 24

"Bring back our Internet" : le hashtag de ralliement des Camerounais

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Grèce : une crise sans fin ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

France insoumise : le coût du programme de Jean-Luc Mélenchon

En savoir plus

REPORTERS

Un reportage long format tourné par nos reporters ou nos correspondants aux quatre coins du monde. Le samedi à 21h10. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet!

Dernière modification : 15/02/2011

Redeyef, les prémices de la révolution tunisienne

FRANCE 24 est retourné à Redeyef, où en 2008, la révolution tunisienne couvait déjà.

Janvier 2008, des jeunes de Redeyef, une petite ville de 30 000 habitants proche de la frontière algérienne, descendent dans la rue pour manifester. 

Principale raison : un concours de recrutement a été organisé pour entrer à la mine de phosphate de Gafsa, mais les candidats se sont vite rendu compte que l’examen était truqué. Les reçus ne sont pas originaires de la région et la plupart sont des proches du "clan Ben Ali". 

Les manifestants accusent les organisateurs de tricherie, de mensonge et de voler les emplois qui selon eux devaient revenir aux jeunes chômeurs diplômés de la région. Le syndicat UGTT les soutient. Débute alors le mouvement social de Redeyef, l’un des prémices de la révolution qui a chassé Ben Ali. 

Le pouvoir a répondu par la répression. Pendant six mois, près de 3 000 policiers ont encerclé la ville en menant une guérilla urbaine contre les manifestants. Malgré quatre morts, des dizaines de blessés et des centaines d’arrestations, aucun média officiel n’a couvert les manifestations. Le pouvoir tunisien a tout fait pour étouffer les évènements et éviter l’embrasement des autres villes du pays. Seul quelques journalistes ont eu le courage de rendre compte des évènements.

 Ce reportage racontant la rébellion de Redeyef n’aurait jamais été possible sous le régime de Ben Ali.

Par Rim MATHLOUTI , Jean-Marie LEMAIRE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

24/02/2017 Moyen-Orient

Vidéo : les Kukis, juifs d'Inde descendants d'une tribu perdue d'Israël

Au nord-est de l’Inde, les Kukis se revendiquent comme les descendants de l’une des tribus perdues d’Israël. Devant leur ferveur, le grand rabbin d’Israël a autorisé les membres...

En savoir plus

17/02/2017 Histoire

Profession : homme d’État

Qu’est-ce qu’un homme ou une femme d’État ? Qu’est-ce qui fait que Churchill, De Gaulle, Mandela ou encore Mitterrand ont marqué l'époque de leur empreinte? Alors que les...

En savoir plus

16/02/2017 Asie - pacifique

Vidéo : la Thaïlande orpheline de son roi adulé, Bhumibol

Il était le monarque le plus riche au monde. Mais aussi le détenteur du record mondial de longévité pour un souverain, avec 70 ans de règne. Décédé il y a quatre mois à l’âge de...

En savoir plus

09/02/2017 Afrique

Vidéo : la course d’obstacles de Rose Nathike vers un meilleur destin

Rose Nathike a toujours couru. Que ce soit pour fuir la guerre, pour s’entraîner dans son camp de réfugiés au nord du Kenya, ou simplement pour faire face à son destin, qui l'a...

En savoir plus

02/02/2017 Jihad

Vidéo : les sœurs, les femmes cachées du jihad

France 24 vous propose un documentaire exceptionnel, réalisé en partenariat avec "Envoyé spécial", sur les femmes cachées de la nébuleuse jihadiste, les sœurs de l’organisation...

En savoir plus