Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le Nikkei enregistre sa pire semaine depuis la crise de 2008

En savoir plus

LE DÉBAT

Procès d'Hissène Habré : perpétuité requise pour l'ancien président tchadien

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La Havane, terre d'œcuménisme"

En savoir plus

LE DÉBAT

Remaniement ministériel : un nouvel équilibre politique ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un remaniement pour rien?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : à Bambari, symbole de la division, le candidat Dologuele rencontre un chef de guerre

En savoir plus

POLITIQUE

Stéphane Rozès : "Le texte sur la réforme constitutionnelle est assez alambiqué pour recueillir l’adhésion de tous"

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Louis Bourlanges : "Le but de François Hollande est de déshabiller la gauche de la gauche"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Homeland, Irak année zéro" : retour à Bagdad

En savoir plus

Un reportage long format tourné par nos reporters ou nos correspondants aux quatre coins du monde. Le samedi à 21h10. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet!

REPORTERS

REPORTERS

Dernière modification : 15/02/2011

Redeyef, les prémices de la révolution tunisienne

FRANCE 24 est retourné à Redeyef, où en 2008, la révolution tunisienne couvait déjà.

Janvier 2008, des jeunes de Redeyef, une petite ville de 30 000 habitants proche de la frontière algérienne, descendent dans la rue pour manifester. 

Principale raison : un concours de recrutement a été organisé pour entrer à la mine de phosphate de Gafsa, mais les candidats se sont vite rendu compte que l’examen était truqué. Les reçus ne sont pas originaires de la région et la plupart sont des proches du "clan Ben Ali". 

Les manifestants accusent les organisateurs de tricherie, de mensonge et de voler les emplois qui selon eux devaient revenir aux jeunes chômeurs diplômés de la région. Le syndicat UGTT les soutient. Débute alors le mouvement social de Redeyef, l’un des prémices de la révolution qui a chassé Ben Ali. 

Le pouvoir a répondu par la répression. Pendant six mois, près de 3 000 policiers ont encerclé la ville en menant une guérilla urbaine contre les manifestants. Malgré quatre morts, des dizaines de blessés et des centaines d’arrestations, aucun média officiel n’a couvert les manifestations. Le pouvoir tunisien a tout fait pour étouffer les évènements et éviter l’embrasement des autres villes du pays. Seul quelques journalistes ont eu le courage de rendre compte des évènements.

 Ce reportage racontant la rébellion de Redeyef n’aurait jamais été possible sous le régime de Ben Ali.

Par Rim MATHLOUTI , Jean-Marie LEMAIRE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

04/02/2016 Côte d'Ivoire

Vidéo : il était une fois dans l’Ouest africain… le train Bolloré

Le pari est fou. Relier par le train le port d’Abidjan, en Côte d’Ivoire, à celui de Cotonou, au Bénin… en passant par Niamey, au Niger. Des milliers de kilomètres de rail, à...

En savoir plus

29/01/2016 Venezuela

La fin du chavisme au Venezuela ?

Trois ans après la mort d'Hugo Chavez, son successeur à la tête du Venezuela, Nicolas Maduro, est dans une situation fâcheuse. Sur fond de grave crise économique, il a subi un...

En savoir plus

22/01/2016 Tadjikistan

Contre la radicalisation, le Tadjikistan traque barbes et voiles noirs

Au Tadjikistan, ancienne république soviétique frontalière de l'Afghanistan, les autorités ont déclaré la guerre à l’islam radical et tentent de débusquer les terroristes...

En savoir plus

14/01/2016 Afrique du Sud

Les Sud-Africains réclament la justice climatique

En Afrique du sud, les disparités perdurent depuis la fin de l'apartheid, y compris en matière d’environnement. Les populations les plus déshéritées se trouvent dans les régions...

En savoir plus

08/01/2016 Organisation de l'État islamique

Jihad, le défi intérieur de la France

Nous vous proposons un documentaire exceptionnel, un an après les attentats de janvier 2015 en France. Pendant neuf mois, la réalisatrice Clarisse Feletin a mené l'enquête et...

En savoir plus