Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Mali - pourparlers à Alger : peut-on croire à la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine : la Russie en guerre contre l'Europe ?

En savoir plus

FOCUS

Les géants américains du tabac à l'assaut de la cigarette électronique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ben l'Oncle Soul toujours en plein rêve pour son deuxième album

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le trio CAB, un voyage musical entre Afrique, Brésil et Caraïbes

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Quand Manuel Valls tente de faire disparaître ses tweets

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Hong Kong en rébellion contre l’emprise de Pékin

    En savoir plus

  • Vidéo : une rentrée des classes pas comme les autres en Ukraine

    En savoir plus

  • L'ONU envoie une mission pour enquêter sur les crimes de l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Vers un nouveau coup d'État militaire au Pakistan ?

    En savoir plus

  • Cisjordanie : les États-Unis exhortent Israël à renoncer aux expropriations

    En savoir plus

  • Face à l'avancée de l'EI en Irak, la peur gagne l'Iran

    En savoir plus

  • Et si la France vendait la Joconde pour éponger ses dettes ?

    En savoir plus

  • Webdoc : "Le Grand incendie" primé à Visa pour l'image

    En savoir plus

  • Le pape organise un "match pour la paix" avec des stars du foot

    En savoir plus

  • Le Premier ministre de retour au Lesotho après un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, huit morts

    En savoir plus

  • République centrafricaine : les ravages de la haine

    En savoir plus

  • Embargo russe : les producteurs français redoutent la concurrence polonaise

    En savoir plus

  • Importante victoire de l’armée irakienne face aux jihadistes de l’EI

    En savoir plus

Sports

Domenech blâme les Bleus grévistes de Knysna

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/02/2011

Huit mois après la grève des Bleus en Afrique du Sud lors de la Coupe du monde de football 2010, l'ancien sélectionneur Raymond Domenech sort de son silence et compare les joueurs à de "sales gosses inconscients".

AFP - "Avec le recul, je les vois surtout comme une bande de sales gosses inconscients", explique Raymond Domenech au sujet des joueurs grévistes de l'équipe de France à Knysna, dans un long entretien à paraître mercredi dans l'Express, qui en diffuse mardi des extraits.

Interrogé sur d'éventuels meneurs à Knysna, l'ancien coach des Bleus indique: "S'il y en a, je ne les ai pas vus. A chaque fois que je remontais (dans le bus), il n'y avait plus personne... A ce moment-là, je me dis qu'ils sont devenus fous et qu'ils ne se rendent pas compte. Aujourd'hui, je sais que j'avais tort: ils savaient très bien ce qu'ils faisaient. Ils ont même fermé les rideaux du bus pour se cacher des caméras (...) Avec le recul, je les vois surtout comme une bande de sales gosses inconscients."

A propos de son bilan de la Coupe du monde, il lance: "Soyons clairs, je me suis planté, je n'ai pas dû choisir les bons joueurs ni trouver les mots qu'il fallait. Je n'accepte pas la critique des politiques, ni celle des anciens joueurs reconvertis dans le journalisme, mais cela ne m'empêche pas de tirer mon propre bilan."

Pourquoi parle-t-il maintenant ? "Tout le monde parle à ma place, répond-il. J'ai envie de rétablir ma vérité. Je ne suis pas l'abruti que l'on décrit."

Au sujet de son avenir, il commente: "Je n'ai surtout aucune envie de polémiques. On m'a fait des propositions pour le théâtre, pour le cinéma... Rien à la télévision, non. Sincèrement, comment peut-on m'imaginer dans une émission de téléréalité ?"

Il assure également "ne pas fermer la porte au foot".

Les défenseurs de Raymond Domenech, licencié pour faute grave par la Fédération française de football après le fiasco du Mondial en Afrique du Sud, avaient saisi début novembre le tribunal des prud'hommes en vue d'obtenir 2,9 millions d'euros de réparation.

Une audience de conciliation, première étape de cette procédure, entre l'ex-sélectionneur de l'équipe de France et la FFF, a été fixée au 14 avril.

Première publication : 15/02/2011

  • FOOTBALL

    Domenech reprend du service... chez les poussins de Boulogne-Billancourt

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Raymond Domenech traîne la FFF devant les prud'hommes

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    La France a montré son potentiel face aux Brésiliens

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)