Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : "sur la piste de l'égorgeur"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dette argentine : la réplique de la justice américaine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Louis : la mort en 15 secondes

En savoir plus

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le "convoi humanitaire" russe est passé en territoire ukrainien

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • Irak : une trentaine de morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Duel Manaudou-Gilot sur 100 m, point d’orgue de l'Euro-2014 des Bleus

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

Afrique

La Bourse ouest-africaine suspend ses activités

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/02/2011

La Bourse ouest-africaine, basée à Abidjan, a décidé mercredi de suspendre ses transactions pour une durée indéterminée. Elle entend ainsi protester contre la réquisition de ses locaux par le gouvernement du président sortant Laurent Gbagbo.

AFP - La Bourse ouest-africaine basée à Abidjan a annoncé mercredi la suspension de ses activités, après sa réquisition par le gouvernement du président ivoirien sortant Laurent Gbagbo et les forces armées qui lui sont fidèles.

A l'issue d'une réunion mardi de son conseil d'administration à Ouagadougou, la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) dont la capitale économique ivoirienne abrite le siège, a annoncé dans un communiqué qu'elle "suspend jusqu’à nouvel ordre" ses activités à compter de ce mercredi.

Elle a émis "les plus vives protestations" contre la réquisition la semaine dernière de ses locaux "par des agents du ministère des Finances du gouvernement du président sortant, appuyés par des Forces de défense et de sécurité, en violation des accords" liant la Bourse et la Côte d'Ivoire.

La BRVM a appelé "tous les acteurs du marché" à ne plus effectuer d'opérations à la Bourse d'Abidjan, dans ce communiqué signé de son président Tiemoko Yadé Coulibaly.

Une trentaine d'entreprises, pour la plupart ivoiriennes, sont cotées à cette Bourse, qui dépend de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (Uémoa, huit pays).

Dans l'enceinte du bâtiment situé dans le quartier administratif du Plateau à Abidjan, deux agents de sécurité gardaient l'entrée à la mi-journée, flanqués de deux policiers en armes, a constaté un journaliste de l'AFP, qui a pu voir des employés sur place.

La crise née du scrutin du 28 novembre, opposant le chef d'Etat sortant Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara, reconnu comme président élu par la communauté internationale et notamment les institutions d'Afrique de l'Ouest, a de lourdes répercussions financières alors que M. Ouattara tente d'asphyxier son rival.

Deux banques internationales ont fermé provisoirement lundi en Côte d'Ivoire. La Banque centrale des Etats d'Afrique de l'Ouest (BCEAO, basée à Dakar) qui reconnaît M. Ouattara, avait auparavant menacé de sanctions les établissements travaillant avec le gouvernement Gbagbo.

Première publication : 16/02/2011

  • CÔTE D'IVOIRE

    Le camp Gbagbo attaque la Cédéao sur le terrain judiciaire

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    Le pourrissement de la situation fait le jeu de Laurent Gbagbo

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    La Cédéao fustige les tentatives de compromis avec Gbagbo

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)