Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ouganda : Dominic Ongwen comparaît devant la CPI

En savoir plus

FOCUS

Auschwitz, symbole d'une entreprise de mort programmée et industrielle

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La Shoah racontée dans le cinéma et la littérature

En savoir plus

SUR LE NET

La beauté noire à l'heure du web 2.0

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"En arrivant à Auschwitz, les Soviétiques ont trouvé un immense cimetière"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 2)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Colombie : le président convaincu "que les Farc veulent la paix"

En savoir plus

DÉBAT

Victoire de Tsipras en Grèce, la naissance d'une nouvelle Europe ? (partie 2)

En savoir plus

Economie

Le français Sanofi-Aventis avale l'américain Genzyme pour plus de 20 milliards de dollars

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/02/2011

20,1 milliards de dollars. C'est la somme que le géant pharmaceutique français Sanofi-Aventis va débourser pour acquérir le groupe américain de biotechnologies Genzyme. L'opération pourrait se concrétiser au second semestre.

AFP - Sanofi-Aventis va racheter la société américaine de biotechnologies Genzyme pour 20,1 milliards de dollars et pourrait payer jusqu'à 3,8 milliards supplémentaires en fonction des performances commerciales de certains traitements, ont annoncé mercredi les deux entreprises.

Les deux groupes, dont les conseils d'administration respectifs ont unanimement approuvé l'opération, espèrent pouvoir la clôturer au début du second semestre, précisent-ils dans un communiqué commun.

"Il s'agit de la deuxième plus importante opération dans les biotechs" jamais menée dans le monde, s'est félicité le directeur général de Sanofi Chris Viehbacher lors d'une conférence téléphonique.

A 20,1 milliards de dollars --contre 18,5 milliards initialement proposés--, le rachat de Genzyme se classe seulement derrière celui de l'américain Genentech par le suisse Roche pour 46,8 milliards de dollars, en 2009.

La précédente offre du groupe français, qui avait été rejetée par la direction de Genzyme, portait sur 69 dollars par action. Prolongée par deux fois aux mêmes conditions, l'OPA de Sanofi expirait justement mardi à 23H59 à New York, soit ce mercredi à 5H59 à Paris.

L'accord annoncé prévoit le versement de 74 dollars par action, hors paiements conditionnels.

Mais Sanofi pourra payer en outre un maximum de 14 dollars, en fonction des niveaux de production de deux des médicaments vedettes de Genzyme en 2011 et surtout des niveaux de ventes d'un nouveau traitement du groupe américain.

Les principales pierres d'achoppement dans les négociations concernaient le potentiel du futur traitement de Genzyme contre la sclérose et le redressement de la production d'une usine du groupe, touchée en 2009 par une contamination.

L'option d'un paiement supplémentaire en fonction des performances commerciales des nouveaux traitements de Genzyme "a représenté un outil très important pour surmonter nos différences", a souligné M. Viehbacher, se félicitant que Sanofi ait été "patient et discipliné tout au long des négociations".

"Genzyme va devenir le centre mondial d'excellence de Sanofi-Aventis pour les maladies rares et conservera une présence importante dans la région de Boston", ajoutent également les groupes.

Genzyme doit présenter dans la journée de mercredi ses résultats annuels.

Première publication : 16/02/2011

COMMENTAIRE(S)