Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Simon Serfaty, professeur en relations internationales

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile dénonce les incursions russes en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'agneau russe"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le président du Parlement nigérien inquiété dans une affaire de trafic de bébés

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'aime les socialistes"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

BCE : la semaine de Mario Draghi ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

SUR LE NET

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En savoir plus

SUR LE NET

Guerre d'intimidation : EIIL contre les États-Unis

En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Les troupes ukrainiennes abandonnent l'aéroport de Lougansk

    En savoir plus

  • République centrafricaine : les ravages de la haine

    En savoir plus

  • Des manifestants investissent le siège de la télévision d'État à Islamabad

    En savoir plus

  • Embargo russe : les producteurs français redoutent la concurrence polonaise

    En savoir plus

  • Importante victoire de l’armée irakienne face aux jihadistes de l’EI

    En savoir plus

  • Ligue 1 : le PSG frappe fort, Bordeaux lève le pied

    En savoir plus

  • Quand des selfies volés de stars nues enflamment la Toile

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine évoque la création d’un État dans l’est de l’Ukraine

    En savoir plus

  • Israël décide de s'approprier 400 hectares de terres en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, au moins sept morts

    En savoir plus

  • Un navire ukrainien bombardé au large de Marioupol

    En savoir plus

  • "J'aime les socialistes" ou l'opération séduction de Manuel Valls à La Rochelle

    En savoir plus

  • Un présumé recruteur pour le jihad en Syrie arrêté à Nice

    En savoir plus

  • Judo : les Françaises sacrées championnes du monde par équipe

    En savoir plus

  • Situation toujours aussi confuse au lendemain du coup d’État au Lesotho

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

  • Après deux ans de captivité au Mali, deux diplomates algériens libérés

    En savoir plus

FRANCE

L'ambassadeur du Mexique en France pique un coup de sang au Sénat

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/02/2011

Nouvel incident diplomatique entre Mexico et Paris. L'ambassadeur du Mexique en France a quitté une session du Sénat au moment où la ministre française des Affaires étrangères, Michèle Alliot-Marie, évoquait le cas de Florence Cassez.

AFP - L'ambassadeur du Mexique en France, Carlos De Icaza, a quitté mercredi une session du Sénat au moment où la ministre des Affaires étrangères, Michèle Alliot-Marie, évoquait le cas de Florence Cassez, condamnée à 60 ans de prison au Mexique, a constaté une journaliste de l'AFP.

"Je me suis retiré de la tribune d'honneur du Sénat (...) parce que le Mexique ne peut pas accepter que des affaires juridiques soient mêlées à toute occasion", a déclaré à des journalistes le diplomate à la sortie de la salle.

M. De Icaza assistait avec plusieurs autres ambassadeurs sud-américains à Paris à une session du Sénat consacrée à une proposition de résolution visant à instaurer une journée de l'Amérique latine et des Caraïbes, le 31 mai.

A la tribune, Michèle Alliot-Marie a alors évoqué le cas de Florence Cassez, cette Française condamnée à 60 ans de prison pour des enlèvements au Mexique, et au centre d'une crise diplomatique entre les deux pays.

"Bien sûr il y a l'actualité (...) et l'actualité se concentre aujourd'hui sur le cas de Florence Cassez", a déclaré la ministre tout en rappelant "l'amitié et le respect" de la France vis-à-vis du peuple mexicain.

"Nous respectons l'indépendance de la justice au Mexique comme partout", a-t-elle poursuivi avant d'ajouter que la mobilisation de la France "en faveur de Florence Cassez se fonde justement sur les valeur de justice et d'attachement à l'Etat de droit que nous avons en partage".

Aucun des six sénateurs qui ont pris la parole lors du débat n'a évoqué la brouille entre Paris et Mexico, ni l'affaire Cassez.

La crise diplomatique a éclaté quand Mme Alliot-Marie a qualifié de "déni de justice" le rejet par un tribunal mexicain du pourvoi en cassation de Florence Cassez. La colère de Mexico s'est aggravée quand le président Nicolas Sarkozy a annoncé lundi que l'Année du Mexique en France prévue en 2011 serait dédiée à la Française dont il souhaite le transfèrement en France.

La résolution du Sénat a été votée à l'unanimité des 338 voix exprimées.

Première publication : 17/02/2011

  • FRANCE - MEXIQUE

    Affaire Cassez : la stratégie diplomatique de Paris sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • MEXIQUE - FRANCE

    Affaire Cassez : Mexico se retire de l'Année du Mexique en France

    En savoir plus

  • MEXIQUE

    La justice mexicaine rejette le recours en cassation de Florence Cassez

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)