Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

Moyen-orient

Les navires de guerre iraniens annulent leur passage dans le canal de Suez

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/02/2011

Planifié, le passage de deux navires de guerre iraniens dans le canal de Suez a été annulé ce jeudi. Le ministre israélien des Affaires étrangères avait qualifié hier ces manœuvres de "provocation".

REUTERS - Au lendemain d'une mise en garde israélienne, les autorités du canal de Suez ont été informées jeudi de l'annulation du passage prévu par cette voie stratégique de deux navires de guerre iraniens qui devaient gagner la Méditerranée.

"Nous avons été informés aujourd'hui de l'annulation des deux passages prévus de deux navires de guerre iraniens et aucune nouvelle date n'a été fixée", a dit un responsable du canal qui a requis l'anonymat.

Il a précisé que les deux bâtiments étaient la frégate Alvand et le navire-ravitailleur Kharg, qui se trouvent actuellement près du port saoudien de Djeddah, sur la mer Rouge.

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, avait affirmé mercredi que deux bâtiments de la marine iranienne allaient emprunter le canal pour gagner un port de Syrie et avait parlé de "provocation".

L'Egypte n'interdit la traversée du canal à aucun navire de commerce pour autant qu'il n'y a pas d'état de guerre. Pour les navires de guerre, de quelque nationalité qu'ils soient, il faut une autorisation des ministères égyptiens de la Défense et des Affaires étrangères.

Le convoi qui est entré jeudi dans le canal de Suez à 06h00 locales (04h00 GMT) en direction du Nord, comme chaque jour, ne compte pas de navire de guerre iranien, a confirmé Ahmed El Manakhly, responsable de la gestion des mouvements à la direction du canal.

Aucun bâtiment de la marine iranienne n'est non plus inscrit sur la liste d'attente pour le passage de vendredi, a-t-il ajouté.

Une autre source a précisé qu'au total 26 bâtiments, dont un navire de guerre français, venant de la mer Rouge étaient entrés dans la matinée dans le canal en direction de la Méditerranée.

Les dirigeants israéliens de toutes tendances considèrent l'Iran comme une menace majeure pour leur pays en raison du programme nucléaire militaire mené selon eux par la République islamique.

L'agence de presse iranienne Fars avait annoncé le 26 janvier que des élèves officiers de la marine iranienne partaient pour une campagne de formation d'un an et qu'ils gagneraient la mer Rouge via le golfe d'Aden, puis se rendraient en Méditerranée après avoir emprunté le canal de Suez pour rejoindre un port syrien.

Au cours de leur mission, les élèves officiers seront entraînés à défendre les cargos et les pétroliers contre la menace permanente d'attaques par des pirates somaliens, poursuivait Fars.

D'après le quotidien israélien Yedioth Ahronoth, aucun navire de guerre iranien n'a franchi le canal de Suez depuis la Révolution islamique de 1979.

Première publication : 17/02/2011

  • ISRAËL - IRAN

    Tel-Aviv s'inquiète de l'envoi de deux navires de guerre iraniens en Méditerranée

    En savoir plus

  • NUCLÉAIRE IRANIEN

    Un ex-haut gradé de Tsahal confirme l'origine israélienne du logiciel malveillant Stuxnet

    En savoir plus

  • IRAN

    Le Mouvement vert se rappelle au bon souvenir d'Ahmadinejad

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)