Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le gouvernement américain tente de bloquer la fusion AT&T - Warner Bros

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La chancelière chancelle"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Allemagne : le crépuscule d'Angela Merkel ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : Robert Mugabe lâché par son parti

En savoir plus

LE DÉBAT

Allemagne : fin du règne pour l'indéboulonnable Merkel ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Allemagne : fin du règne pour l'indéboulonnable Merkel ? (partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Mauritanie : le typha, catastrophe écologique, se transforme en petit miracle

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Valérie Ekoumé, la nouvelle pop africaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Mugabe veut mourir sur scène"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 18/02/2011

Dominique Strauss-Kahn, le double effet FMI

Presse française, VENDREDI 18 FEVRIER. Il est en France pour le G20 mais tout le monde ne pense qu’à 2012. Dominique Strauss-Kahn vient en tant que président du FMI mais ne peut se défaire de son étiquette de candidat potentiel à l’élection présidentielle. A voir aussi : La laïcité, de nouveau en débat…

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
   Le directeur général du Fonds monétaire international Dominique Strauss-Kahn est à Paris pour le sommet du G20 mais tous les journaux s’intéressent à son autre casquette : celle de candidat à l’élection de 2012. Et beaucoup se posent la question : son bilan à la tête du FMI va-t-il le servir ou le desservir ?
 
DSK, l’effet FMI titre Libération. Un effet double selon le journal. Dominique Strauss-Kahn pourrait bénéficier de ses réussites à la tête du FMI pour booster sa candidature à la présidentielle.
 
« Son rôle à la tête de l’institution financière internationale s’apparente toujours dans l’opinion à un tremplin pour la présidentielle de 2012. Il pourrait, à terme, se transformer en boulet si le pilonnage en stéréo de la droite et de la gauche de la gauche, ciblant son éloignement du quotidien des Français et martelant son identification au FMI, prescripteur de potions de rigueur, venait à rebuter les électeurs » dit le quotidien.
 
Ce sont bien là les deux problèmes pour DSK.
   Est-il suffisamment représentatif de la gauche ? L’ancien ministre des Finances est à la tête de l’institution symbole du libéralisme depuis 2007 ce qui ne joue pas en sa faveur pour certains membres de son parti.
 
   Est-il suffisamment proche des Français ? Il est à Washington depuis déjà plus de trois ans. Et les journaux se demandent aussi si cette absence ne va pas lui nuire aux yeux des électeurs. C’est en tous cas ce que pense Le Parisien : DSK encore trop loin des Français.
Selon un sondage, les électeurs pensent majoritairement qu’il est compétent mais qu’il est n’est pas à même de comprendre les préoccupations des Français.
 
   Un autre sondage dans la presse française, bien plus favorable à Dominique Strauss-Kahn cette fois-ci.
C’est à la Une de France Soir. Le sondage qui affole l’Elysée. Ce sondage c’est celui des intentions de vote pour le premier tour : 26% pour DSK, devant Nicolas Sarkozy a seulement 22%, talonné de près par Marine Le Pen 19%.
Marine Le Pen qui n’obtenait que 12 % des intentions de vote en novembre et 16,5 % en janvier… Une grosse progression…
 
   Un score qui s’explique peut être par le débat sur la laïcité de nouveau dans l’actualité…C’est ce qui fait la Une de La Croix : Laïcité et islam, le débat est relancé.
L’UMP va organiser un débat sur l’exercice des cultes religieux dans la République laïque.  Un thème que la présidente du FN instrumentalise depuis plusieurs mois au nom de la « lutte contre l’islamisation ».
 
Les liens soulignés renvoient, lorsque cela est possible, vers les articles cités, mais certains journaux offrent à leurs lecteurs un contenu web différent du contenu papier. NB : Cette page n’est ni un blog, ni un article, mais un aperçu du travail de préparation de la chronique vidéo ci-dessus.
 
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Par Aude SOUFI

COMMENTAIRE(S)

Les archives

21/11/2017 Revue de presse française

"La chancelière chancelle"

Au menu de cette revue de presse française, mardi 21 novembre, la réaction à la crise politique en Allemagne. Ses conséquences pour l’Europe, et pour le projet de refondation de...

En savoir plus

20/11/2017 sécurité

"Mugabe veut mourir sur scène"

Au menu de cette revue de presse internationale, lundi 20 novembre, le refus de Robert Mugabe de quitter le pouvoir malgré la pression de ses compatriotes, de l’armée, et de son...

En savoir plus

20/11/2017 Revue de presse française

"Angela Merkel, le camouflet"

Au menu de cette revue de presse française, lundi 20 novembre, l’échec des tractations menées par Angela Merkel pour former un nouveau gouvernement. Emmanuel Macron face à la...

En savoir plus

17/11/2017 COP23

Environnement : "Non, il n'est pas trop tard"

Dans cette revue de presse française du 17 novembre : il n'est pas trop tard pour sauver la planète, c'est le cri d'alarme - et du cœur - de Libération. Au programme aussi : le...

En savoir plus

17/11/2017 Zimbabwe

"La fin est proche" pour Mugabe

Que va-t-il se passer au Zimbabwe, se demande-t-on ce vendredi matin dans la revue de presse internationale. Également au programme : les mains baladeuses d'un sénateur américain...

En savoir plus