Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

France : vent de fronde sur La République En Marche

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Helen Mirren, "queen" du cinéma britannique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Le viagra pour l'armée américaine : cinq fois plus cher que les frais de santé des transgenres

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Moralisation : l'ombre des lobbys"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Avignon s’offre Leopold Sédar Senghor

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Khalifa Haftar : "Nous traiterons avec tous les groupes terroristes par les armes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump interdit l'armée aux transgenres

En savoir plus

LE DÉBAT

Pologne : le casse-tête de Bruxelles (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Pologne : le casse-tête de Bruxelles (partie 1)

En savoir plus

Moyen-orient

Les navires de guerre iraniens feront une "courte visite de routine" en Syrie

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/02/2011

Selon un diplomate iranien, l'escale des deux navires de guerre dans les ports syriens s'inscrit dans le cadre de la coopération entre les deux pays. Pour Israël, le passage de ces bâtiments dans le canal de Suez est une "provocation".

AFP - La visite de deux navires de guerre iraniens en Syrie est "de routine" et sera "de courte durée", a déclaré dimanche une source diplomatique iranienne à l'AFP. "Ce sera une visite de routine, conforme aux lois internationales, qui s'inscrit dans le cadre de la coopération entre l'Iran et la Syrie", a-t-elle affirmé.

"Les navires resteront quelques jours dans les ports syriens. L'objectif est de faire de l'entraînement", a ajouté cette source en soulignant que les deux pays étaient "liés par des relations stratégiques". Selon elle, ces bâtiments militaires ont déjà visité plusieurs pays notamment Oman et se sont arrêtés dans le port de Jeddah en Arabie saoudite.

L'Egypte a autorisé deux navires de guerre iraniens à emprunter le canal de Suez, a annoncé vendredi l'agence officielle égyptienne Mena, une première depuis la révolution islamique iranienne en 1979, qu'Israël a qualifiée de "provocation".

La Mena a précisé que la demande déposée par les autorités iraniennes stipulait que les deux navires ne transportaient ni arme ni matériel nucléaire ou chimique.

Selon l'agence officielle iranienne Fars, les bâtiments en question sont le Kharg, un navire de ravitaillement et de soutien de 33.000 tonnes, et le Alvand, une frégate de patrouille, tous deux de construction britannique.

Le Kharg a un équipage de 250 personnes et peut accueillir jusqu'à trois hélicoptères. Le Alvand est armé de torpilles et de missiles antinavires.
 

Première publication : 20/02/2011

  • ÉGYPTE

    Le Caire autorise deux navires de guerre iraniens à emprunter le canal de Suez

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Les navires de guerre iraniens annulent leur passage dans le canal de Suez

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)