Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

"La France est au bord d’une situation très dure"

En savoir plus

POLITIQUE

"L’intérêt fondamental de Poutine, c’est de se rapprocher de l’Europe"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le festival de la BD d’Angoulême sous le signe de "Charlie Hebdo"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"Les mutuelles ne gagnent pas d'argent !"

En savoir plus

FOCUS

Espagne : 35 militants indépendantistes basques devant la justice

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hezbollah : vers une nouvelle guerre ? (partie 2)

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Tempête Juno aux États-Unis : la "snowcalypse" n'a pas eu lieu

En savoir plus

REPORTERS

Centrafrique, le convoi de l’espoir

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Panique boursière à Athènes

En savoir plus

Moyen-orient

Les navires de guerre iraniens feront une "courte visite de routine" en Syrie

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/02/2011

Selon un diplomate iranien, l'escale des deux navires de guerre dans les ports syriens s'inscrit dans le cadre de la coopération entre les deux pays. Pour Israël, le passage de ces bâtiments dans le canal de Suez est une "provocation".

AFP - La visite de deux navires de guerre iraniens en Syrie est "de routine" et sera "de courte durée", a déclaré dimanche une source diplomatique iranienne à l'AFP. "Ce sera une visite de routine, conforme aux lois internationales, qui s'inscrit dans le cadre de la coopération entre l'Iran et la Syrie", a-t-elle affirmé.

"Les navires resteront quelques jours dans les ports syriens. L'objectif est de faire de l'entraînement", a ajouté cette source en soulignant que les deux pays étaient "liés par des relations stratégiques". Selon elle, ces bâtiments militaires ont déjà visité plusieurs pays notamment Oman et se sont arrêtés dans le port de Jeddah en Arabie saoudite.

L'Egypte a autorisé deux navires de guerre iraniens à emprunter le canal de Suez, a annoncé vendredi l'agence officielle égyptienne Mena, une première depuis la révolution islamique iranienne en 1979, qu'Israël a qualifiée de "provocation".

La Mena a précisé que la demande déposée par les autorités iraniennes stipulait que les deux navires ne transportaient ni arme ni matériel nucléaire ou chimique.

Selon l'agence officielle iranienne Fars, les bâtiments en question sont le Kharg, un navire de ravitaillement et de soutien de 33.000 tonnes, et le Alvand, une frégate de patrouille, tous deux de construction britannique.

Le Kharg a un équipage de 250 personnes et peut accueillir jusqu'à trois hélicoptères. Le Alvand est armé de torpilles et de missiles antinavires.
 

Première publication : 20/02/2011

  • ÉGYPTE

    Le Caire autorise deux navires de guerre iraniens à emprunter le canal de Suez

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Les navires de guerre iraniens annulent leur passage dans le canal de Suez

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)