Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FACE À FACE

Martine Aubry, la gauche et ses frondeurs

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Magic on the moonlight" : la magie opère dans le dernier Woody Allen

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Ces étrangers qui partent combattre avec les Kurdes en Irak et en Syrie

En savoir plus

DÉBAT

La sentence de Pistorius est-elle "satisfaisante" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Prisonnier Pistorius"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Mort d'un patron baroque"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Quel(s) patron(s) pour Total ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Christophe de Margerie, entre hommages et polémiques

En savoir plus

DÉBAT

Les patrons de l'énergie française à l'heure de la transition

En savoir plus

Asie - pacifique

Au moins 10 policiers tués dans un attentat suicide à Samarra

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/02/2011

L'explosion d'une voiture piégée remplie d'explosifs dans l'enceinte d'une unité d'intervention rapide de la police de la ville de Samarra (centre) a provoqué la mort de 10 personnes. Les autorités dénombrent également 16 blessés.

AFP - Un attentat suicide à la voiture piégée contre des policiers a fait 10 morts et 16 blessés lundi matin dans la ville irakienne de Samarra (centre), a annoncé un lieutenant-colonel de la police.


Un policier, en faction devant la porte, a tiré sur le kamikaze mais celui-ci a réussi à faire entrer sa fourgonnette blanche remplie d'explosifs dans l'enceinte de l'unité d'intervention rapide, arrivée du sud il y a deux semaines pour protéger les cérémonies marquant la mort d'un imam vénéré par les chiites, a affirmé cet officier supérieur qui a tenu à garder l'anonymat.

Le 12 février, près de cette ville sunnite située à 110 km au nord de Bagdad, au moins 30 personnes avaient été tuées et 28 blessées par un kamikaze qui avait fait détoner sa veste d'explosifs dans un bus de pèlerins chiites.

Samarra abrite le mausolée où sont enterrés les 10e et 11e imams vénérés par les chiites duodécimains: Ali al-Hadi (827-868) et Hassan al-Askari (847-874) dont les fidèles commémoraient samedi le décès.

La destruction du mausolée de Samarra dans un attentat en février 2006 avait provoqué des violences entre chiites et sunnites dans lesquelles des dizaines de milliers de personnes avaient été tuées.

 

Première publication : 21/02/2011

  • IRAK

    Au moins 30 morts dans un attentat suicide près de la ville de Samarra

    En savoir plus

  • IRAK

    Attentat sanglant dans un quartier chiite de Bagdad

    En savoir plus

  • IRAK

    Double attentat-suicide meurtrier près de la ville sainte chiite de Kerbala

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)