Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Le sens de la vie"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ouganda : Dominic Ongwen comparaît devant la CPI

En savoir plus

FOCUS

Auschwitz, symbole d'une entreprise de mort programmée et industrielle

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La Shoah racontée dans le cinéma et la littérature

En savoir plus

SUR LE NET

La beauté noire à l'heure du web 2.0

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"En arrivant à Auschwitz, les Soviétiques ont trouvé un immense cimetière"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 2)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Colombie : le président convaincu "que les Farc veulent la paix"

En savoir plus

Asie - pacifique

Au moins 10 policiers tués dans un attentat suicide à Samarra

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/02/2011

L'explosion d'une voiture piégée remplie d'explosifs dans l'enceinte d'une unité d'intervention rapide de la police de la ville de Samarra (centre) a provoqué la mort de 10 personnes. Les autorités dénombrent également 16 blessés.

AFP - Un attentat suicide à la voiture piégée contre des policiers a fait 10 morts et 16 blessés lundi matin dans la ville irakienne de Samarra (centre), a annoncé un lieutenant-colonel de la police.


Un policier, en faction devant la porte, a tiré sur le kamikaze mais celui-ci a réussi à faire entrer sa fourgonnette blanche remplie d'explosifs dans l'enceinte de l'unité d'intervention rapide, arrivée du sud il y a deux semaines pour protéger les cérémonies marquant la mort d'un imam vénéré par les chiites, a affirmé cet officier supérieur qui a tenu à garder l'anonymat.

Le 12 février, près de cette ville sunnite située à 110 km au nord de Bagdad, au moins 30 personnes avaient été tuées et 28 blessées par un kamikaze qui avait fait détoner sa veste d'explosifs dans un bus de pèlerins chiites.

Samarra abrite le mausolée où sont enterrés les 10e et 11e imams vénérés par les chiites duodécimains: Ali al-Hadi (827-868) et Hassan al-Askari (847-874) dont les fidèles commémoraient samedi le décès.

La destruction du mausolée de Samarra dans un attentat en février 2006 avait provoqué des violences entre chiites et sunnites dans lesquelles des dizaines de milliers de personnes avaient été tuées.

 

Première publication : 21/02/2011

  • IRAK

    Au moins 30 morts dans un attentat suicide près de la ville de Samarra

    En savoir plus

  • IRAK

    Attentat sanglant dans un quartier chiite de Bagdad

    En savoir plus

  • IRAK

    Double attentat-suicide meurtrier près de la ville sainte chiite de Kerbala

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)