Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Les statistiques ethniques, un rempart contre les discriminations ?

En savoir plus

DÉBAT

Hollande, trois ans après : promesses tenues ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le zélote de la lutte des classes"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hafsia Herzi de retour dans une comédie "certifiée Hallal"!

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Desunion Jack"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les promesses de Hollande à l'épreuve du pouvoir

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

France-Afrique : un rapport parlementaire très critique appelle à une nouvelle politique africaine

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Kamel Daoud : "Faire de 'Je suis Charlie' une religion me dérange"

En savoir plus

FOCUS

Royaume-Uni : le système de santé, enjeu central des législatives

En savoir plus

Asie - pacifique

Près de 30 morts après un attentat suicide dans la province de Kunduz

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/02/2011

Près de trente personnes ont péri ce lundi dans un attentat suicide qui a frappé un bâtiment administratif de la province de Kunduz, dans le nord de l'Afghanistan. La rebellion talibane est particulièrement forte dans la région.

AFP - Vingt-huit civils ont été tués lundi dans un attentat suicide devant le siège d'une administration dans la province de Kunduz, région du nord de l'Afghanistan où la rébellion des talibans est très active, a annoncé à l'AFP le ministère de l'Intérieur.

Un kamikaze a fait exploser la bombe qu'il portait sur lui au milieu des gens faisant la queue devant le siège administratif du district.

Auparavant le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Zemarai Bashary, avait indiqué à l'AFP que 28 personnes avaient été tuées et 32 blessées, toutes des civils. "C'est un désastre", a-t-il commenté.

"Pour l'instant, nous avons 26 tués et 36 blessés. Certains des blessés sont dans un état critique et nous craignons que le bilan n'augmente", avait auparavant déclaré à l'AFP Mohammad Ayob Haqyar, le gouverneur du district d'Imam Sahib, dans lequel s'est déroulé l'attentat.

"Toutes les victimes sont des civils. Ils étaient venus au siège du district pour diverses demandes" administratives, a-t-il expliqué.

La province de Kunduz est considérée comme particulièrement instable/

Le 10 février, un gouverneur de district avait été tué, en compagnie de deux autres personnes, par un kamikaze qui s'était fait exploser dans son bureau à Kunduz.

Les insurgés ont multiplié les attentats meurtriers depuis fin janvier, faisant au moins 100 morts.

Samedi, 38 personnes ont été tuées par sept kamikazes ayant pris d'assaut une banque de Jalalabad, plus grande ville de l'est du pays, et abattu employés et clients dont de nombreux policiers venus toucher leur paie, avant d'affronter la police durant plusieurs heures.

La veille, huit civils et un policier avaient été tués par l'explosion d'un minibus piégé, précipité par un kamikaze sur un poste de police de la ville de Khost (est).

Lundi 14 février, un kamikaze tentant d'entrer dans un centre commercial de Kaboul, avait été abattu par deux gardes. Mais ces derniers avaient été tués par l'explosion de la ceinture du kamikaze.

Deux jours avant, des kamikazes avaient attaqué durant plusieurs heures au fusil d'assaut et au lance-roquettes le poste de police de Kandahar. Au moins 16 personnes avaient été tuées.

Le 28 janvier, un kamikaze avait tué huit personnes en se faisant exploser dans un supermarché de Kaboul, proche de plusieurs ambassades.

Première publication : 21/02/2011

  • AFGHANISTAN

    Un 54e soldat français a été tué dans le pays

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Un centre commercial de Kaboul frappé par une attaque-suicide

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Des insurgés ont pris d'assaut le siège de la police de Kandahar

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)