Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Retour à la terre, avec le paysan-philosophe Pierre Rabhi

En savoir plus

POLITIQUE

France : "La principale opposition au gouvernement, c’est le groupe socialiste !"

En savoir plus

POLITIQUE

France : "On est dans une séquence du quinquennat très difficile"

En savoir plus

FOCUS

Journée internationale des migrants : l'Italie confrontée à de plus en plus d'enfants

En savoir plus

FACE À FACE

Discours sur l'immigration : François Hollande à la reconquête de la gauche ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'œuvre lumineuse d'Olafur Eliasson éclaire la Fondation Louis Vuitton

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile indienne affiche sa solidarité avec le Pakistan

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

De plus en plus de réfugiés affluent au Niger

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Cyberattaque de Sony : quand les hackers deviennent des terroristes

En savoir plus

Asie - pacifique

Près de 30 morts après un attentat suicide dans la province de Kunduz

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/02/2011

Près de trente personnes ont péri ce lundi dans un attentat suicide qui a frappé un bâtiment administratif de la province de Kunduz, dans le nord de l'Afghanistan. La rebellion talibane est particulièrement forte dans la région.

AFP - Vingt-huit civils ont été tués lundi dans un attentat suicide devant le siège d'une administration dans la province de Kunduz, région du nord de l'Afghanistan où la rébellion des talibans est très active, a annoncé à l'AFP le ministère de l'Intérieur.

Un kamikaze a fait exploser la bombe qu'il portait sur lui au milieu des gens faisant la queue devant le siège administratif du district.

Auparavant le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Zemarai Bashary, avait indiqué à l'AFP que 28 personnes avaient été tuées et 32 blessées, toutes des civils. "C'est un désastre", a-t-il commenté.

"Pour l'instant, nous avons 26 tués et 36 blessés. Certains des blessés sont dans un état critique et nous craignons que le bilan n'augmente", avait auparavant déclaré à l'AFP Mohammad Ayob Haqyar, le gouverneur du district d'Imam Sahib, dans lequel s'est déroulé l'attentat.

"Toutes les victimes sont des civils. Ils étaient venus au siège du district pour diverses demandes" administratives, a-t-il expliqué.

La province de Kunduz est considérée comme particulièrement instable/

Le 10 février, un gouverneur de district avait été tué, en compagnie de deux autres personnes, par un kamikaze qui s'était fait exploser dans son bureau à Kunduz.

Les insurgés ont multiplié les attentats meurtriers depuis fin janvier, faisant au moins 100 morts.

Samedi, 38 personnes ont été tuées par sept kamikazes ayant pris d'assaut une banque de Jalalabad, plus grande ville de l'est du pays, et abattu employés et clients dont de nombreux policiers venus toucher leur paie, avant d'affronter la police durant plusieurs heures.

La veille, huit civils et un policier avaient été tués par l'explosion d'un minibus piégé, précipité par un kamikaze sur un poste de police de la ville de Khost (est).

Lundi 14 février, un kamikaze tentant d'entrer dans un centre commercial de Kaboul, avait été abattu par deux gardes. Mais ces derniers avaient été tués par l'explosion de la ceinture du kamikaze.

Deux jours avant, des kamikazes avaient attaqué durant plusieurs heures au fusil d'assaut et au lance-roquettes le poste de police de Kandahar. Au moins 16 personnes avaient été tuées.

Le 28 janvier, un kamikaze avait tué huit personnes en se faisant exploser dans un supermarché de Kaboul, proche de plusieurs ambassades.

Première publication : 21/02/2011

  • AFGHANISTAN

    Un 54e soldat français a été tué dans le pays

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Un centre commercial de Kaboul frappé par une attaque-suicide

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Des insurgés ont pris d'assaut le siège de la police de Kandahar

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)