Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : Bamako espère que les groupes du Nord signent l'accord de paix

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La France mise à l'index pour sa législation sur la fessée

En savoir plus

DÉBAT

Boris Nemtsov assassiné : L'opposition russe punie?

En savoir plus

DÉBAT

Netanyahou aux Etats-Unis : Le coup de froid entre Israël et la maison blanche

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Grèce, Allemagne, Espagne… L'Agriculture européenne réformée

En savoir plus

ICI L'EUROPE

La France, principale bénéficiaire de la PAC

En savoir plus

FOCUS

Chine : vers de meilleures conditions pour les travailleurs migrants de Pékin

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Vieux Farka Touré, le blues du désert

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Islamisme radical, comment prévenir et guérir ?

En savoir plus

Economie

La France et l'Arabie saoudite signent un accord sur le nucléaire civil

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/02/2011

Soucieuse de diversifier ses sources d'énergie, presque exclusivement pétrolières, l'Arabie saoudite a paraphé un accord avec la France dans le domaine du nucléaire civil. Un partenariat "stratégique" qui aura mis trois ans avant d'être finalisé.

AFP - La France et l'Arabie saoudite ont signé mardi à Ryad un accord dans le domaine du nucléaire civil destiné notamment à aider le royaume saoudien à produire de l'électricité et à dessaler l'eau de mer.

Selon un communiqué de l'ambassade de France, l'accord a été signé par le président de l'entité saoudienne du nucléaire civil, Hachem Yamani, et le ministre français en charge de l'Industrie et de l'Energie, Eric Besson.

L'Arabie saoudite, premier exportateur mondial de pétrole, cherche à diversifier ces sources d'énergie. Le royaume est également en discussion avec la Russie sur des accords de coopération dans le domaine du nucléaire civil, après avoir conclu un accord similaire avec les Etats-Unis.

Selon un communiqué de l'organisme saoudien du nucléaire civil, le King Abdallah City for Atomic and Renewable Energy (KA-CARE), l'accord est destiné à permettre à l'Arabie saoudite de se préparer à produire de l'électricité et à dessaler l'eau de mer en utilisant l'énergie nucléaire.

"Cet accord va permettre aux deux parties de développer leur coopération dans les domaines de la production et de l'utilisation à des fins pacifiques de l'énergie nucléaire et un transfert de technologie", selon ce texte.

Il permettra de former en France des experts saoudiens et à l'Arabie saoudite de choisir la meilleure alternative pour ses programmes de production d'électricité et de dessalement de l'eau de mer.

La demande sur l'électricité doit tripler dans le pays d'ici 2032, ce qui nécessité la construction de nombreuses stations de production, a ajouté le communiqué en rappelant que le Conseil des ministres avait donné en juillet son feu vert à un programme de développement du nucléaire civil.

L'accord avait été proposé par le président français Nicolas Sarkozy au roi Abdallah en 2007 à Paris et un projet écrit avait été proposé à Ryad par M. Sarkozy lors d'une visite à Ryad en janvier 2008.

Dans son communiqué, l'ambassade de France a estimé que "cette signature représente une étape nouvelle et importante dans le partenariat stratégique qui lie la France au royaume d'Arabie saoudite".

"La France et l'Arabie manifestent ainsi leur volonté commune de coopérer dans un domaine particulièrement stratégique pour l'approvisionnement en énergie durable du XXIème siècle, faiblement émettrice de C02, et garant de la sécurité d'approvisionnement des Etats", ajoute l'ambassade.
 

Première publication : 22/02/2011

  • ENTREPRISES

    L'État français et le Koweït vont recapitaliser Areva à hauteur de 900 millions d'euros

    En savoir plus

  • ÉNERGIE

    Le gouvernement rappelle à EDF et Areva qu'ils sont partenaires et non concurrents

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)