Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DUEL DE L’ÉCO

Trump ou Clinton : qui est le plus crédible sur l'économie ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Alep, symbole de la faiblesse américaine"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Fance : le chômage repart à la hausse

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Clinton 1 - Trump 0"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Gabon, retour au calme, mais climat politique tendu à la veille de l'investiture d'Ali Bongo

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le drôle de selfie d'Hillary Clinton

En savoir plus

LE DÉBAT

Crise migratoire en France : Hollande à Calais pour la première fois de son mandat

En savoir plus

LE DÉBAT

Clinton – Trump : un duel décisif ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Mondial de l'auto : un salon en perte de vitesse ?

En savoir plus

Sports

Nicolas Anelka ramène les Blues à la lumière

Texte par Emmanuel VERSACE

Dernière modification : 22/02/2011

Mené par un Nicolas Anelka (photo) des grands soirs qui a inscrit un doublé, Chelsea s'impose sans forcer (2-0) à Copenhague. Éliminés de la coupe d'Angleterre, de la League Cup et 5e du championnat, les Blues se consolent comme ils peuvent.

En remportant ce huitième de finale aller de la Ligue des champions face à Copenhague (2-0), Chelsea a retrouvé un nouveau souffle. Eliminé de la League Cup, de la Coupe d’Angleterre et trop loin dans le championnat anglais (5e à 12 points de Manchester United) pour jouer le titre, il ne reste désormais que la C1 pour espérer ramener un titre à Stamford Bridge.

Dans cette rencontre à sens unique, l’armada pourtant vieillissante du club londonien a facilement dépassé Copenhague, peut-être mieux adapté à l’Europa League qu’à l’élite européenne. Car durant toute la première mi-temps, l’équipe du sulfureux coach norvégien Stale Solbakken n'a pas su, une seule fois, se créer une occasion, subissant la maîtrise de jeu des Londoniens.

Menés par un Nicolas Anelka des grands jours, les Blues ont vite pris l’avantage sur les Danois. À la 17e minute, l’ex-international français récupère un ballon perdu par le vétéran Jesper Grønkjær, ancien de Chelsea, et part plein axe défier le portier, Johan Wiland. Sans problème pour Anelka.

Au retour des vestiaires, le Français remet ça (54e). Suite à une superbe échappée du Ghanéen Michael Essien, Franck Lampard centre en profondeur sur Anelka. Légèrement sur la droite, l'attaquant frappe en force à ras de terre du pied gauche. Score : 2-0, et  Copenhague, qui avait su mettre en échec le Barça en phase de poule semble avoir définitivement perdu de son exubérance.

Quelques minutes plus tard, Fernando Torres, passe deux fois à côté de son premier but sous ses nouvelles couleurs (59e et 74e). Mais l’Espagnol n’est pas en verve ce soir contrairement à Anelka, de loin l’homme de ce match.

Première publication : 22/02/2011

  • LIGUE DES CHAMPIONS

    Le Shakhtar met Rome à sac

    En savoir plus

  • LIGUE DES CHAMPIONS

    Tottenham dompte l'AC Milan et espère renouer avec son histoire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)