Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Ukraine : des législatives sous tension

En savoir plus

REPORTERS

Catalogne, la rebelle espagnole

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie : un policier tué dans une fusillade dans la banlieue de Tunis

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Total, premier groupe pétrolier en Afrique, a perdu son PDG Christophe de Margerie

En savoir plus

FOCUS

Mines d'uranium en Inde : les populations sacrifiées de Jadugoda

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris retrouve son Picasso

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ottawa : histoire d'une photo

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Attaque d'Ottawa : Stephen Harper caché dans un placard

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Tempête au Parti socialiste : "PS, cela ne veut pas dire PlayStation"

En savoir plus

Economie

Les actionnaires somment Apple de préparer l'après-Steve Jobs

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 22/02/2011

Plusieurs gros actionnaires d'Apple demandent aux responsables de la marque à la pomme de dévoiler un plan de succession au charismatique Steve Jobs, dont l'état de santé fait l'objet de toutes les conjectures.

Au royaume très secret d’Apple, l’initiative a fait grincer des dents. Un fonds de pension de l'État de l’Illinois et important actionnaire de la marque à la pomme souhaite que le géant de Cupertino dévoile un "plan de succession" à Steve Jobs, dont l'état de santé fait l'objet de toutes les conjectures depuis son départ, le 17 janvier, en congé maladie.

Cette demande sera soumise au vote des actionnaires lors de l’assemblée générale du groupe le 23 février. Si la résolution est adoptée, la direction devra présenter une liste de candidats potentiels à la succession de l'actuel patron d'Apple.

Connu pour ne distiller les informations qu’au compte-gouttes, Apple s’est empressé de contester le bien-fondé d'une initiative qui l'obligerait à plus de transparence. "Si nous publions une liste de candidats potentiels, d’autres sociétés vont essayer de les débaucher", s'est défendu le groupe, lundi.

Rumeurs macabres

Ce n’est pas la première fois que les problèmes de santé de Steve Jobs inquiètent les actionnaires du géant des nouvelles technologies. En 2009, ils avaient déjà demandé qu’Apple leur fournisse un plan de route en cas de départ définitif du charismatique PDG, qui avait alors dû s'absenter durant six mois afin de subir une transplantation du foie. À l'époque, la requête s'était limitée à une question orale.

La pression sur l’équipe dirigeante semble aujourd’hui plus forte. Contrairement à 2009, Steve Jobs n’a donné, le 17 janvier, aucune indication sur son éventuel retour aux affaires. Les photos publiées le 18 février par plusieurs sites et journaux montrant un Steve Jobs affaibli n'ont en rien rassuré les actionnaires. Sans compter les rumeurs macabres portant sur le nombre de semaines qu’il reste à vivre au patron d’Apple.

La présence de Steve Jobs lors d’un dîner organisé le 18 février par le président américain Barack Obama n’a pas suffi à calmer les esprits. La Maison Blanche a par la suite publié une photo de cette soirée, à laquelle participait le gratin de la Silicon Valley (Californie). Steve Jobs y apparaissait, visiblement amaigri, de dos.

Première publication : 22/02/2011

  • TECHNOLOGIES

    Apple affiche sa bonne santé mais reste silencieux sur celle de Steve Jobs

    En savoir plus

  • TECHNOLOGIES

    Le retrait de Steve Jobs relance les interrogations sur l'avenir d'Apple

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)