Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

La France va-t-elle rendre à Alger les crânes d’Algériens du XIXème siècle ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Les 7 mercenaires", il était une deuxième fois dans l’Ouest

En savoir plus

FACE À FACE

Les révélations de Buisson, nouveau coup dur pour Sarkozy ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Opep : le bras de fer entre l'Arabie saoudite et l'Iran continue

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Shimon Peres, ou la bataille "domquichottesque" pour la paix"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Nicolas Sarkozy, ses amis, ses affaires, ses emmerdes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Débat Trump vs Clinton : les réactions sur la Toile

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Débat Juncker - Schulz : "Quel avenir pour l'Europe ?"

En savoir plus

LE DÉBAT

Débat Clinton - Trump : qui a gagné le premier round ?

En savoir plus

EUROPE

L'ex-responsable serbe Djordjevic condamné à 27 ans de prison par le TPI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/02/2011

Accusé de crimes de guerre contre des Albanais du Kosovo en 1999, l'ex-chef de la sécurité publique serbe, Vlastimir Djordjevic, a été condamné mercredi par le Tribunal pénal international de La Haye à 27 ans de prison.

AFP - L'ancien haut responsable serbe Vlastimir Djordjevic a été condamné mercredi à 27 ans de prison par le Tribunal pénal international (TPI) pour l'ex-Yougoslavie pour des crimes de guerre et crimes contre l'humanité commis contre des Albanais du Kosovo en 1999.

"Vous êtes condamné à une peine unique de 27 ans d'emprisonnement", a déclaré à M. Djordjevic le président Kevin Parker lors d'une audience à La Haye, où siège le TPI.

Ancien adjoint du ministre de l'Intérieur serbe et chef de la sécurité publique (1997-2001), Vlastimir Djordjevic a été reconnu coupable d'avoir participé à une campagne de "terreur" et de "violence" menée contre la population civile des Albanais du Kosovo en 1999.

M. Djordjevic a été reconnu coupable de meurtre, d'expulsion, de transfert forcé et de persécution pour des raisons politiques, raciales et religieuses.

Une peine comprise entre 35 ans de prison et la réclusion à perpétuité avait été requise le 14 juillet 2010 contre M. Djordjevic, qui avait plaidé non coupable. Il avait été arrêté le 17 juin 2007 au Monténégro et transféré le jour-même à La Haye.

Première publication : 23/02/2011

  • KOSOVO

    "On est en droit de s'interroger sur l'efficacité de la collaboration internationale"

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Le président serbe présente ses excuses à la Croatie pour le massacre de Vukovar

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)