Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

EUROPE

L'ex-responsable serbe Djordjevic condamné à 27 ans de prison par le TPI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/02/2011

Accusé de crimes de guerre contre des Albanais du Kosovo en 1999, l'ex-chef de la sécurité publique serbe, Vlastimir Djordjevic, a été condamné mercredi par le Tribunal pénal international de La Haye à 27 ans de prison.

AFP - L'ancien haut responsable serbe Vlastimir Djordjevic a été condamné mercredi à 27 ans de prison par le Tribunal pénal international (TPI) pour l'ex-Yougoslavie pour des crimes de guerre et crimes contre l'humanité commis contre des Albanais du Kosovo en 1999.

"Vous êtes condamné à une peine unique de 27 ans d'emprisonnement", a déclaré à M. Djordjevic le président Kevin Parker lors d'une audience à La Haye, où siège le TPI.

Ancien adjoint du ministre de l'Intérieur serbe et chef de la sécurité publique (1997-2001), Vlastimir Djordjevic a été reconnu coupable d'avoir participé à une campagne de "terreur" et de "violence" menée contre la population civile des Albanais du Kosovo en 1999.

M. Djordjevic a été reconnu coupable de meurtre, d'expulsion, de transfert forcé et de persécution pour des raisons politiques, raciales et religieuses.

Une peine comprise entre 35 ans de prison et la réclusion à perpétuité avait été requise le 14 juillet 2010 contre M. Djordjevic, qui avait plaidé non coupable. Il avait été arrêté le 17 juin 2007 au Monténégro et transféré le jour-même à La Haye.

Première publication : 23/02/2011

  • KOSOVO

    "On est en droit de s'interroger sur l'efficacité de la collaboration internationale"

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Le président serbe présente ses excuses à la Croatie pour le massacre de Vukovar

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)