Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Proche-Orient : Hébron, symbole d’une paix qui semble impossible

En savoir plus

SUR LE NET

Sony et Kim Jong-Un critiqués sur la Toile

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les temps forts musicaux de l'année 2014

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

L'art de la bûche

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Gastronomie, la nouvelle cuisine des affaires étrangères

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Deuxième tour de l'élection présidentielle en Grèce

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Présidentielle tunisienne : le face à face Essebsi - Marzouki

En savoir plus

SUR LE NET

Le rapprochement avec Cuba divise la Toile américaine

En savoir plus

SUR LE NET

Noël : les jouets connectés au pied du sapin

En savoir plus

FRANCE

Nicolas Sarkozy s'adresse aux Français ce soir, le sort de MAM encore incertain

Vidéo par Ludovic de Foucaud

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/02/2011

Le chef de l'État français doit faire une intervention radiotélévisée sur la situation internationale à 20h. Mais les ténors de la majorité s'attendent à un remaniement et à l'éviction de la ministre des Affaires étrangères, Michèle Alliot-Marie.

AFP - Le sort de Michèle Alliot-Marie est scellé, selon des ténors de la majorité, et son départ du gouvernement devrait intervenir dimanche lors d'un remaniement à l'ampleur encore incertaine, avant une intervention radiotélévisée de Nicolas Sarkozy sur la situation internationale.

Pour la 1ère fois dans une carrière exemplaire, MAM trébuche

"Pour MAM, c'est fait. Le président a arrêté sa décision, elle s'en va", assurait samedi un ténor de la majorité, confirmant les informations obtenues la veille par l'AFP auprès de deux ministres.

Selon plusieurs sources, la chef de la diplomatie française serait remplacée par le ministre de la Défense, Alain Juppé. Elle devrait, selon un ministre, remettre sa démission "dimanche matin", juste après son retour, dans la nuit, d'un déplacement au Koweit.

"Les sources anonymes qui prétendent prendre des décisions à la place de Mme Alliot-Marie n'engagent qu'elles-mêmes", a réagi l'entourage de la ministre auprès de l'AFP.

Interrogé, l'Elysée n'a pas souhaité réagir. Mais, en fin d'après-midi, M. Sarkozy, après avoir rencontré trois ex-otages du Sahel à l'Elysée, a reçu à La Lanterne, à Versailles, le Premier ministre François Fillon. L'entretien a duré une heure et demie, selon Matignon. Le secrétaire général de l'Elysée, Claude Guéant, était également présent.

Alors que la France a été vivement critiquée ces dernières semaines pour sa politique diplomatique, M. Sarkozy tentera aussi de reprendre la main sur ce domaine réservé du chef de l'Etat lors d'une allocution radiotélévisée dimanche à 20H00 sur la situation internationale.

S'agissant de son équipe, le chef de l'Etat réfléchit à différents scenarios, selon plusieurs sources gouvernementales.

OPINIONS : MAM peut-elle encore tenir ?
Circonscrire le remaniement au seul remplacement de MAM? Ou en profiter pour effectuer des modifications plus importantes et tenter de redonner un nouveau souffle à son gouvernement, trois mois seulement après le grand remaniement de novembre et à un peu plus d'un an de la présidentielle ?

"Mystère... La boule va rouler sur la roulette pendant tout le week-end", commente un ténor de la majorité.

"Je travaille. Je suis 100% mobilisée en tant que ministre des Affaires étrangères. Je ne commente pas les rumeurs parisiennes", a déclaré au Koweit Mme Alliot-Marie.

"Peu importe ce qui se passera quand j'atterrirai à Paris", a-t-elle toutefois ajouté, comme résignée à son limogeage.

Selon des ministres, la situation est devenue intenable et "il faut stopper ça" car "Michèle Alliot-Marie a dévissé et entraîne tout le monde". "La séquence de la présidence française du G20 est importante et en tant que ministre des Affaires étrangères, elle sera très en vue, au côté du chef de l'Etat. Or, à son poste, l'action ne permet pas d'effacer l'image" ternie par l'affaire à rebondissements de ses vacances en Tunisie, a expliqué l'un d'eux.

Pour remplacer M. Juppé à la Défense, plusieurs noms circulaient ce week-end, dont celui du patron des sénateurs UMP, Gérard Longuet, mais aussi l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin ou encore le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, lequel pourrait alors céder la place Beauvau à Claude Guéant.

Le remaniement pourrait aussi voir l'arrivée de deux ou trois secrétaires d'Etat --centristes et libéraux notamment-- plusieurs fois annoncée et différée. Le Nouveau Centre a souhaité samedi que le remaniement "permette un rééquilibrage politique".

Quant au compagnon de MAM, le ministre des Relations avec le Parlement Patrick Ollier, son sort semble en suspens et pas obligatoirement lié à celui de sa compagne.

En campagne dimanche pour les cantonales dans son fief de Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine), il s'est contenté de dire qu'il verrait "au moment où la situation" se présentera.

Première publication : 27/02/2011

  • FRANCE

    Donnée sur le départ, Michèle Alliot-Marie se dit sereine

    En savoir plus

  • FRANCE

    Les sénateurs de gauche boycottent l'audition de Michèle Alliot-Marie

    En savoir plus

  • POLITIQUE FRANÇAISE

    MAM, le "chêne" qui plie mais ne cède pas

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)