Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

Drame du "Cercueil volant" et un riche couple sauve des migrants

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Traité transatlantique : les consommateurs lésés ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Dacian Ciolos, commissaire européen à l'Agriculture et au Développement rural

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le hip-hop fusion à la française

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

La Tunisie se prépare à voter

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Nouvelle tentative pour mettre fin au conflit entre Kiev et Moscou

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Sommet européen sur l'emploi : la croissance à l'ordre du jour

En savoir plus

  • Mort du PDG de Total Christophe de Margerie

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 au Qatar se jouera en hiver, tranche Blatter

    En savoir plus

  • Oscar de la Renta, le célèbre styliste des Premières dames, est mort

    En savoir plus

  • Yémen : l’irrémédiable ascension des Houthis, nouveaux maîtres de Sanaa

    En savoir plus

  • Ankara va faciliter le passage des peshmerga vers Kobané

    En savoir plus

  • L'armée suédoise traque un introuvable sous-marin russe

    En savoir plus

  • Ebola : le transport aérien, dossier épineux de la gestion de l’épidémie

    En savoir plus

  • Procès des journalistes en Papouasie : "Ils n’ont pas commis de faute très grave"

    En savoir plus

  • Tout ce que vous pensez savoir sur Ebola... et qui est faux !

    En savoir plus

  • L’Algérie refuse de remplacer le Maroc pour l’organisation de la CAN-2015

    En savoir plus

  • François Hollande inaugure la Fondation Vuitton à Paris

    En savoir plus

  • Paris et Berlin s'entendent pour stimuler l'investissement en Europe

    En savoir plus

  • Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

    En savoir plus

  • Kate et William attendent leur deuxième enfant pour avril

    En savoir plus

  • Quand l’EI ne veut plus que ses militants postent de selfies

    En savoir plus

Moyen-orient

Nouri al-Maliki donne 100 jours au gouvernement pour faire ses preuves

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/02/2011

En réaction aux manifestations anti-gouvernementales, vendredi et samedi dans plusieurs villes du pays, le Premier ministre irakien, Nouri al-Maliki, a annoncé dimanche qu'il fixait une période de 100 jours pour tirer "un bilan".

AFP - Le Premier ministre irakien, Nouri al-Maliki, a donné dimanche 100 jours à ses ministres pour faire leurs preuves, à la suite des manifestations de colère vendredi et samedi dans les principales villes du pays contre l'incompétence du gouvernement.

"M. Maliki a fixé au gouvernement et aux ministères une période de 100 jours au terme de laquelle un bilan sera tiré sur les échecs et les réussites de chacun dans leur mission", a annoncé un communiqué du cabinet du chef du gouvernement à l'issue d'un conseil des ministres "extraordinaire".

"Des changements auront lieu sur la base de ce bilan", a-t-il prévenu ses ministres.

Cet audit intervient après des manifestations dans tout le pays pour dénoncer l'absence de services publics décents et la corruption. Depuis le début du mois, ces manifestations ont fait 23 tués, dont un policier.

M. Maliki a également présenté durant la réunion du cabinet les moyens de lutter contre la corruption et a prévenu les ministres qu'ils étaient "responsables" de ce qui se passait dans leur ministère et qu'ils devaient agir contre la concussion avant même l'intervention de la "Commission pour l'intégrité" (CPI).

L'Irak est classé parmi les quatre pays les plus corrompus au monde et selon le juge Rahim al-Uqali, qui dirige la CPI, les ministres irakiens préfèrent couvrir la corruption dans leur département plutôt que la combattre.

Pour éviter le népotisme critiqué par les manifestants, M. Maliki a demandé que "tous les postes vacants (dans la fonction publique) soient affichés et non pas gardés secrètement".

Le Premier ministre a aussi diligenté une enquête sur les violences qui ont fait 18 morts pendant les manifestations de vendredi et samedi, afin de "trouver les responsables, qu'il s'agisse des manifestants ou des forces de sécurité".

Un appel a été lancé pour de nouvelles manifestations vendredi à travers l'Irak pour exprimer la déception des électeurs près d'un an après les législatives du 7 mars et rendre hommage aux 18 manifestants tués.

"Bonjour les affamés d'Irak. Pour le premier anniversaire des élections, vous et nous serons au rendez-vous du +Vendredi du regret+, pour avoir élu des députés qui ne servent pas l'Irak et ne répondent pas au désir des Irakiens", affirme un message publié sur le site Djiaa (les affamés).

"Ce sera aussi le +Vendredi des martyrs+", ajoute le texte, en référence aux victimes des violences pendant les manifestations.

Première publication : 27/02/2011

  • IRAK

    Quinze morts à l'occasion d'une "journée de la colère" contre l'impéritie des autorités

    En savoir plus

  • IRAK

    Au moins 10 policiers tués dans un attentat suicide à Samarra

    En savoir plus

  • IRAK

    Un transfuge a menti sur les armes de Saddam Hussein pour le faire chuter

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)