Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Confusion au Lesotho après une possible tentative de coup d'État

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

Amériques

Un accident sur un char de carnaval fait une quinzaine de morts

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/02/2011

Un câble à haute tension tombé accidentellement sur un char de carnaval transportant un orchestre a fait au moins 16 morts à Bandera do Sul, dans le sud-est du pays.

AFP - La fête a tourné au drame dimanche soir dans une petite ville du sud-est du Brésil quand au moins 16 personnes ont été électrocutées par la chute d'un câble à haute tension sur un char de carnaval.

L'accident s'est produit tard dimanche dans la petite ville de Bandeira do Sul, dans l'Etat du Minas Gerais, une localité de cinq mille habitants, a indiqué un porte-parole de la mairie à l'AFP. Quand le câble s'est rompu, il a touché un char transportant un orchestre.

"Nous savons que seize personnes ont trouvé la mort mais pour le moment nous n'avons pas de confirmation officielle sur le nombre exact de blessés parce qu'ils ont été transportés dans les hôpitaux des villes voisines", a précisé le porte-parole de la mairie de Bandeira do Sul.

Selon la presse, une cinquantaine de personnes ont été blessées. La majorité a été transportée à l'hôpital de la ville voisine de Poços de Caldas. L'administration de cet hôpital a indiqué à l'AFP qu'elle diffuserait un communiqué sur leur état à la mi-journée (15H00 GMT).

Selon un bilan des pompiers au moins 12 personnes sont mortes sur le coup électrocutées.

Des personnes qui dansaient à proximité du char ont également été électrocutées.

"J'ai vu des gens qui avaient des convulsions, d'autres qui s'évanouissaient et d'autres avec la chair à vif (...), j'ai essayé d'aider comme je le pouvais mais dans certains cas il n'y avait plus rien à faire", a déclaré un avocat de 41 ans et ex-policier, Luiz Roberto da Silva, au quotidien Estado de Minas.

"Ca a été une catastrophe. Il y avait beaucoup de gens sur le char et nous ne savons pas encore le nombre exact de morts ni de blessés, graves ou légers," a déclaré au journal Globo José Balducci, un responsable régional des questions de santé.

Juste après l'accident le courant a été coupé dans toute la ville pour éviter toute nouvelle tragédie.

Ce défilé de rue avait été organisé par la municipalité.

Le Brésil se prépare aux grandes festivités du carnaval, qui doivent débuter en fin de semaine, mais de nombreux chars de carnaval parcourent traditionnellement les rues du pays dans les jours précédant la période officielle du carnaval.

Il y a une semaine, une jeune femme de 21 ans est morte en tombant de quatre mètres du haut d'un char sur lequel elle dansait lors d'un défilé dans le quartier touristique de Copacabana, à Rio de Janeiro.

Le carnaval de Rio a par ailleurs été mis en danger cette année par un incendie apparemment accidentel qui a embrasé le 7 février la Cité de la samba, un ensemble de hangars et d'ateliers dans la zone portuaire, détruisant les chars et costumes de trois des neuf écoles de samba qui participent aux défilés sur le "sambodrome", prévus cette année les 6 et 7 mars.

Avec la solidarité des autres groupes et au prix d'un travail acharné, les écoles de samba sinistrées devraient toutefois défiler normalement.

Considéré comme le plus grand spectacle du monde, le carnaval de Rio attire des centaines de milliers de Brésiliens et de touristes et constitue une importante source de revenus pour la ville.

Première publication : 28/02/2011

COMMENTAIRE(S)