Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"La constance c'est la confiance"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : croissance, inflation... Tableau noir pour l'exécutif?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

  • Le chef de l'armée désigné Premier ministre à Bangkok

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

Culture

Les Oscars consacrent "Le discours d'un roi", Natalie Portman et Colin Firth

Vidéo par Jonathan WALSH

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/02/2011

Favori de la compétition, le film de Tom Hooper a dominé la 83e cérémonie des Oscars dimanche, à Hollywood, en raflant quatre récompenses. Natalie Portman et Colin Firth remportent les statuettes de meilleur actrice et de meilleur acteur.

AFP - "Le discours d'un roi" du Britannique Tom Hooper a dominé dimanche soir la 83e cérémonie des Oscars, à Hollywood, en remportant quatre statuettes, dont celle du meilleur film, tandis que Natalie Portman et Colin Firth ont été sacrés meilleurs acteurs.

"Des victoires britanniques aux Oscars"

Le film, favori de la soirée avec douze nominations, a remporté quatre des statuettes les plus prestigieuses: film, réalisateur, acteur principal et scénario original. "The social network", l'autre favori de la soirée, a dû se contenter des meilleurs montage, scénario adapté (pour Aaron Sorkin) et musique.

Tom Hooper, qui a terrassé des poids lourds comme David Fincher ou les frères Coen, a expliqué que c'est sa mère qui avait la première découvert, encore à l'état de pièce de théâtre, l'histoire qui allait devenir "Le discours d'un roi". "Elle m'a appelé et m'a dit: +je crois que j'ai trouvé ton prochain film+. Moralité de l'histoire: écoutez votre mère!".

"True grit" des frères Coen, malgré ses dix nominations, est reparti les mains vides.

Les Oscars d'interprétation ont confirmé tous les pronostics, pour les premiers comme pour les seconds rôles.

Natalie Portman a remporté la statuette de la meilleure actrice pour son rôle de danseuse paranoïaque dans "Black swan" -- le seul Oscar décroché par le film. Vêtue d'un robe drapée couleur prune, et escortée jusqu'à la scène par son compagnon, le danseur français Benjamin Millepied, l'actrice s'est déclarée "très chanceuse d'exercer le métier d'actrice et d'avoir fait ce film".

Colin Firth, sacré meilleur acteur pour son incarnation du roi bègue George VI dans "Le discours d'un roi", a assuré pour sa part "avoir la sensation que (sa) carrière avait atteint un sommet" dimanche soir.

Les seconds rôles, Melissa Leo et Christian Bale, se sont tous les deux illustrés dans "Fighter" de David O. Russell.

Melissa Leo a reçu son Oscar des mains de la légende hollywoodienne Kirk Douglas, pour son rôle de femme à poigne et de mère possessive.

"Je sais bien que beaucoup de gens m'avaient dit des choses vraiment très gentilles ces derniers mois, mais maintenant, je suis tout simplement en train de vaciller sur mes jambes", a déclaré l'actrice.

Christian Bale, qui joue l'un de ses deux fils boxeurs, a salué les deux frères qui ont inspiré l'histoire du film, présents dans la salle, en leur lançant: "C'était une incroyable histoire et je suis impatient d'en connaître le prochain chapitre".

La statuette du meilleur film étranger est allée à la Danoise Susanne Bier, très émue, pour le drame "Revenge" et "Toy story 3" est reparti avec l'Oscar du meilleur film d'animation -- le quatrième d'affilée pour les studios Pixar.

"Alice au pays des merveilles" de Tim Burton, qui avait remporté le première statuette de la soirée pour les meilleurs décors, a également décroché l'Oscar des costumes. Quant à "Inception", de Christopher Nolan, il a raflé quatre prix techniques (image, son, mixage, et effets spéciaux).

Les Français sont tous repartis bredouille. Bastien Dubois et son court métrage animé, "Madagascar, carnet de voyage", s'est incliné devant "The lost thing" et Alexandre Desplat, qui concourait pour la quatrième fois pour la meilleure musique, a perdu face aux compositeurs de "The social network".

La soirée avait commencé au Kodak Theater, au coeur d'Hollywood, à 17H30 locales (01H30 GMT) avec un amusant montage de plusieurs extraits des longs-métrages en compétition pour l'Oscar du meilleur film, dans lesquels Anne Hathaway et James Franco, chargés d'animer la cérémonie, avaient été incrustés.

Le duo d'acteurs, qui avait pour mission de donner un coup de jeune à la soirée, a ensuite rythmé le spectacle avec quelque bonnes blagues et pitreries, comme James Franco travesti en Marylin Monroe, ou Anne Hathaway sommée par sa mère de mettre sa poitrine en valeur pour épater Steven Spielberg.

Les Oscars, remis dans 24 catégories, sont décernés depuis 1929 par l'Académie des Arts et des Sciences du cinéma.

Première publication : 28/02/2011

  • CINÉMA

    "Des hommes et des dieux", Polanski et "Gainsbourg" récompensés aux César

    En savoir plus

  • CINÉMA

    Le roi George VI part favori aux Oscars avec 12 nominations

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)