Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Afrique

L'ONU prise pour cible par les forces armées de Laurent Gbagbo

Vidéo par Lise BARCELLINI , Inès OLHAGARAY

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/03/2011

La mission de l'ONU en Côte d'Ivoire accuse les troupes loyales au président sortant d'avoir tiré sur plusieurs de ses représentants à Yamoussoukro. Ce week-end, à Abidjan, trois casques bleus ont été blessés par les forces pro-Gbagbo.

AFP - Des forces fidèles à Laurent Gbagbo ont tiré sur des enquêteurs de l'Onu qui tentaient de vérifier un prétendu viol de l'embargo sur les armes, a déclaré mardi un porte-parole des Nations unies.

L'Onu a accusé lundi la Biélorussie d'avoir livré des hélicoptères de combat à Laurent Gbagbo, président sortant de la Côte d'Ivoire qui refuse de céder le pouvoir à Alassane

À la Une : l'ONU dans la tourmente en Côte d'Ivoire

Ouattara, reconnu vainqueur de l'élection présidentielle du 28 novembre par la quasi-totalité de la communauté internationale.

Le gouvernement Gbagbo et la Biélorussie ont démenti avoir violé l'embargo en vigueur depuis 2004. Des émissaires onusiens ont admis que les preuves n'étaient pas concluantes.

Les enquêteurs ont essuyé des tirs de l'armée ivoirienne alors qu'ils tentaient ce week-end de visiter l'aéroport de la capitale, Yamoussoukro, où se trouveraient les trois hélicoptères de combat envoyés de Biélorussie, a dit le porte-parole de la mission onusienne.

"C'est ce qu'ils ont dit", a dit Hamadoun Touré. "Nous essayons d'avoir des détails, mais rien jusqu'ici."

Les relations entre les forces fidèles à Laurent Gbagbo et les représentants de l'Onu en Côte d'Ivoire sont très mauvaises. La télévision publique, inféodée au président sortant, dénonce régulièrement la collaboration présumée entre les soldats de l'Onu et les rebelles favorables à Alassane Ouattara.

Les agressions de casques bleus se multiplient. Deux membres du personnel de l'Onu ont été enlevés puis relâchés lundi.




 

Première publication : 28/02/2011

  • CÔTE D'IVOIRE

    L'ONU s'inquiète de la livraison présumée d'armes en provenance du Bélarus

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    Le signal de la télévision publique interrompu dans la région d'Abidjan

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    Les combats à l'arme lourde reprennent dans le quartier d'Abobo à Abidjan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)